Une mystérieuse mélodie / Mickey Craziest Adventures

4

5 mars 2016 par Lunch

Lunch

Lunch

C’était il y a tout juste 50 ans cette année, le grand Walt Disney mourrait d’un cancer du poumon, laissant derrière lui un impressionnant empire. Si nous lui devons Mickey Mouse, il était peu probable que Disney laisse filer les droits de sa plus célèbre souris… pourtant…
Les éditions Glénat, qui ont traduit en France depuis de nombreuses années de multiples classiques Disney, sont parvenus à un incroyable tour de force en lançant leur collection Disney / Glénat. L’idée ? Que de grands auteurs franco-belges s’emparent des personnages et livrent de nouvelles aventures, totalement inédites. Le projet fut vraisemblablement un peu compliqué à mettre en place mais le géant américain s’est laissé séduire et les premiers opus voient maintenant le jour… les premiers d’une longue série !

La mystérieuse mélodie de Cosey

Une mystérieuse mélodie - Extrait

Une mystérieuse mélodie – Cosey © Disney / Glénat 2016

Pour Cosey (Jonathan, À la recherche de Peter Pan, Le voyage en Italie, Saigon – Hanoï…), dessiner un épisode de Mickey est un vieux rêve. Au début de sa longue carrière, il avait postulé chez Disney mais il s’était rendu compte qu’on lui demandait du travail à la chaîne et non de la création artistique : il faut faire ses preuves avant d’avoir les mains libres. Déjà très accaparé par son Jonathan, il a préféré tracer son propre chemin. Cette « aubaine Glénat » est donc un retour aux sources et une chimère qui se réalise enfin.

C’est donc avec un trait fidèle que l’auteur suisse a décidé de rendre hommage à sa façon à la légende. Il abandonne donc « son style » au profit du dessin disneyien de la deuxième partie des années 30. C’est à cette époque que Mickey affirme ses formes et apparaît pour la toute première fois en couleurs (The band concert – 1935).

« Aucun doute, c’est bien vous… mon sympathique voisin de siège ! Mon nom est Minnie. »

L’histoire aussi est tout un symbole puisqu’elle revisite la rencontre entre Mickey et Minnie (Minerva de son nom complet). Il faut savoir que les deux personnages apparaissent ensemble dès les premiers épisodes des cartoons : dans Plane crazy, Mickey tente de séduire Minnie en plein vol alors qu’il va sauver (des griffes de Pat Hibulaire) une parfaite inconnue qui deviendra sa femme dans The Gallopin’ Gaucho. Si Walt Disney expliqua ces incohérences par le fait que Mickey et Minnie soient des acteurs jouant des rôles, Cosey a mis en abyme cette justification en mettant en scène un Mickey scénariste, qui au passage donne un nom à sa vedette canine fétiche en l’envoyant sur Pluton.

Pour moi, la magie de Mickey se trouve dans les premières animations cinématographiques et l’air de Turkey in the straw y jouait un rôle prépondérant. Le scénario de Cosey paraît très policé mais il sonne juste et il est enrobé de belles notes de musique !

Une mystérieuse mélodie (One shot)
Scénario : Cosey
Dessin : Cosey
Édition : Glénat 2016
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
L’interview de Cosey : « un vieux rêve »

 

Le trésor oublié de Trondheim et Keramidas

Mickey craziest adventure - Extrait

Mickey craziest adventure – Lewis Trondheim & Nicolas Keramidas © Disney / Glénat 2016

Le parti-pris du duo Lewis Trondheim (A.L.I.E.E.N., Donjon…) / Nicolas Keramidas (Luuna, 1 an – 365 dessins, Alice au pays des singes…) est complètement différent et vous vous doutez bien – connaissant l’auteur de Lapinot – très porté sur l’humour !

C’est Nicolas Keramidas qui a lancé l’idée de réunir dans une même histoire TOUS les personnages de Mickey. Défi relevé par Lewis Trondheim dont on sait qu’il aime bien les contraintes. Il a donc eu la géniale illumination d’inventer un magazine (Mickey Quest) – redécouvert par les auteurs à la recherche de produits vintages pour leur collection – dans lequel les épisodes du récit oublié Mickey Craziest Adventures auraient été publiés à raison d’une planche par numéro. Du travail de réédition donc mais dont il manquerait quelques pages, perdues à tout jamais.

Ces ellipses dans le scénario créent une dynamique plaisante puisqu’il s’agit de recoller les morceaux, alors que les « pages publiées » ne gardent que les moments les plus croustillants.
Une histoire un peu fofolle qui voit confier à Mickey et son fidèle compère Donald le soin de récupérer le trésor que les frères Rapetou – accoquinés pour l’occasion à Pat Hibulaire (encore lui) – ont dérobé à l’oncle Picsou.

« D’ailleurs, si tu pouvais me prêter 50 $ pour la réparation…
_ 50 $ ?! Et pourquoi pas 50 000 $ ??!
_ Ah oui, je veux bien 50 000 $.
_ 50 000 $ ?! Et pourquoi pas 50 millions de $ ?
_ Ah non… pas 50 millions. Je t’ai dit ! Ma voiture est en panne… Je ne pourrai pas les transporter, ça fait trop. »

Mélange de genres, Mickey Craziest Adventures rebondit à chaque fin de page comme un calembour, sous la plume drolatique de Trondheim, dont les répliques n’auront trompé personne.
Quant au travail de vieillissement et de salissement des planches – du plus bel effet – pour rendre le support crédible, il ne masque pas pour autant le trait expressif de Keramidas (avec des singes et un cochon à casquette dedans).
Du fun garanti et un très bon début pour cette toute nouvelle collection !

Mickey Craziest Adventures (One shot)
Scénario : Lewis Trondheim
Dessin : Nicolas Keramidas
Édition : Glénat 2016
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
L’interview des auteurs : « on a grandi avec, et ils nous ont fait grandir »
Le site de Lewis Trondheim
Le site de Nicolas Keramidas
Publicités

4 réflexions sur “Une mystérieuse mélodie / Mickey Craziest Adventures

  1. Jerome dit :

    Lu les deux et préféré le Cosey. Moins foufou mais avec un petit quelque chose de poétique vraiment délicieux.

    J'aime

    • Lunch dit :

      Je suis du même avis que toi Jérôme. Il y a un parfum de nostalgie dans l’histoire de Cosey et on sent vraiment l’hommage.
      Je me suis bien amusé avec le Trondheim / Keramidas et je salue l’ingéniosité mais c’est un peu plus fourre-tout.

      J'aime

  2. […] Glénat. Après les excellentes histoires développées par Trondheim & Keramidas (Mickey Craziest Adventures) et Cosey (Une mystérieuse mélodie), après le prix Jeunesse d’Angoulême attribué à […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :