1 an – 365 dessins

1

10 septembre 2011 par Lunch

1an-365dessins

Lunch

Lunch

Cela vous est peut-être déjà arrivé un jour de vous poser un défi, et de vous dire, cette année, je vais faire quelque chose tous les jours, sans en louper un seul !
Si vous avez déjà vécu cette situation, vous savez ô combien c’est difficile de tenir sur une aussi longue distance. D’une part parce que la motivation c’est comme tout : il y a des hauts et des bas. Mais aussi parce qu’il y a des empêchements, des jours où on a pas envie, etc…

Nicolas Keramidas s’y est tenu et nous a livré ses 365 dessins, contenu de son carnet de notes qu’il emmenait avec lui chaque jour qui passait. Et en cela, il faut lui tirer notre chapeau, parce qu’il l’indique dans l’album, c’est quelque chose qui le suivait toujours. Il y pensait tout le temps. Le soir en se couchant il cogitait déjà sur l’idée du lendemain. Pas le droit à la page blanche, c’est un sacré défi ! Et puis plus d’une heure d’investissement en plus du travail quotidien, il faut avoir les nerfs solides.

1 an – 365 dessins relate donc l’année 2009 de Nicolas Keramidas, ses déplacements lors des festivals, ses rushs, ses concerts, ses sorties cinéma, ses rapports familiaux. Nous partageons en quelque sorte son intimité. Pour avoir discuté avec l’intéressé lors d’une rencontre à Angoulême, il tient beaucoup à cet album. Cela se comprend.

Pour la petite histoire, j’ai cherché à me le procurer parce que j’ai la chance de figurer sur la note du 29 janvier 2009, puisque ce jour là, Nicolas Keramidas avait décidé de refaire le portrait des personnes qui venaient le voir en dédicace. Tout en bas à gauche, les yeux tout exorbités de curiosité, c’est moi !

29-01-09Alors oui, cet album a une saveur particulière, du coup. D’autant que le format, qui sent bon le petit livre de chevet, est vraiment superbe.
Sinon, le contenu était également lisible sur son blog pour ceux qui le suivaient régulièrement. Et j’ai vu qu’il remettait ça cette année en tombant par hasard sur son facebook. Si c’est pas du courage ^^

Espérons pour lui qu’il soit encore édité pour cette nouvelle tentative, et surtout qu’il la mène à terme sans les désagréments de la première fois. Car malheureusement, et c’est le gros bémol, son éditeur lui a annoncé le 1er novembre 2009 que son album allait être publié, mais qu’il devait le boucler en 15 jours…
Alors oui, c’était une chance inespérée. Mais il aura dû tricher pour parvenir à ses fins. Ce qui me paraît à la fois frustrant (pour lui) et très irrespectueux de son travail (de la part de Soleil).

Parviendra-t-il à préserver cette même saveur ?
Courage Nico !

 

Badelel

Badelel

Addendum du 17/09/2011

Quand Jérôme a acheté ce bouquin, je me suis dit qu’il ne devait pas présenter un grand intérêt, si ce n’est que la trogne dudit Jérôme se trouve quelque part dedans. Bref, il est resté très longtemps sur les étagères de la bibliothèque, et n’eusse été son format (petit, carré et épais), il serait passé tout à fait inaperçu. Peut-être bien que je ne l’aurais jamais ouvert.

Mais voilà, en ce moment, j’ai besoin de lectures « pas prises de tête » (pas trop sérieuses quoi), et le format justement l’a bien fait ressortir au milieu des BD de Soleil, toutes au même format, toutes avec la même tranche.

Me voilà donc à débuter une lecture que je pensais plutôt s’apparenter au feuilletage. J’ai vite été surprise par l’intérêt que j’y ai porté. On se laisse vite emporter par l’élan créateur de Keramidas. Non il n’y a pas de scénario, ça ressemble plutôt à des pensées du jour illustrées, mais on se met à suivre le quotidien et les essais de l’auteur. Entre des tentatives graphiques différentes, ou des petites aventures quotidiennes, on croirait suivre un blog créé exprès pour le papier. Bref, en fait, il est vachement bien !

Seul bémol, la fin. La découverte au mois d’octobre, d’un petit mot de l’auteur signalant que les derniers mois ne correspondront plus à une réalité mais à un travail speed de 2 semaines… Ça refroidit. On remercie l’auteur pour son honnêteté et on imagine sa frustration à ne pas aller au bout de son engagement, d’autant que, pour autant que je sache, le livre ne s’est pas vraiment vendu. Toujours est-il que ça gâche finalement la fin de la lecture, et que je ne félicite pas l’éditeur sur la façon de faire. Il parait que Keramidas a remis ça, j’espère pour lui qu’il pourra, cette fois, aller au bout de son projet. Si le lecteur ne le partage pas, tant pis, car 1 an – 365 dessins est avant tout un travail personnel, et c’est justement ce qui fait sa qualité. Un auteur, c’est surtout un créateur. Qu’il se fasse plaisir est plus important que le succès de son livre (même si, bien sûr, on lui souhaite qu’il en ait quand la qualité est au rendez-vous).

1 an, 365 dessins (One shot)
Scénario : Nicolas Keramidas
Dessin : Nicolas Keramidas
Édition : Soleil 2010
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Une réflexion sur “1 an – 365 dessins

  1. […] parti-pris du duo Lewis Trondheim (A.L.I.E.E.N., Donjon…) / Nicolas Keramidas (Luuna, 1 an – 365 dessins, Alice au pays des singes…) est complètement différent et vous vous doutez bien – […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :