Luuna #1 : La Nuit des Totems

3

15 avril 2011 par Lunch

luuna01

Lunch

Lunch

Luuna est sur le point d’être initiée, et comme le veut la tradition Paumanok, cette nuit sera la sienne, et elle rencontrera son totem.
Seulement voilà, la nuit de pleine lune appartient à Unkui, le dieu maléfique. Malgré la protection offerte par Hohapah l’esprit de l’arbre, Unkui veut la Paumanok et impose ses conditions : elle sera sienne une nuit tous les 28 jours. Mais cette nuit-là sera terrible…

Voilà, alors que le tome 6 vient ouvrir un nouveau cycle des aventures de Luuna, je rouvre le tome 1 de ma bibliothèque. Une envie soudaine de me replonger dans le mainstream de la BD Soleil (Hum ^^).

Avouons-le, Luuna n’est pas un chef-d’œuvre. Mais force est de remarquer quand même que la série sort un peu du lot « Celtique, pirates, fantasy » que l’éditeur à pour habitude de nous faire ingurgiter à la pelle.
Rien de transcendant ceci dit dans le scénario de Didier Crisse (Atalante), même si l’idée de départ est intéressante (faute d’être très originale non plus) : confronter cette jolie indienne qui parle aux esprits de la forêt à un problème de conscience. Il faut dire qu’on ne l’a pas gâtée la pauvre, avec ses deux totems loups : le bon et le méchant.

Luuna part donc en quête de vérité, partagée entre sa période de bonté (dominée par le loup blanc) et sa nuit de cruauté (dominée par le loup noir). Long est le chemin qui la mènera au bout de son périple. Surmontera-t-elle la malédiction d’Unkui ? Acceptera-t-elle ses deux totems ? Aura-t-elle le courage de n’en garder qu’un seul ?
Pour ça, il faudra attendre les tomes suivants.

Côté dessin, Nicolas Keramidas débute avec cette série. C’est ici son premier tome. Le trait n’est pas encore affirmé, mais on commence à discerner sa patte. Ce qui me plait le plus, je crois, ce sont les Pipintus, qu’ils soient rouges ou verts… avec une légère préférence pour les verts d’ailleurs. Côté répliques, Didier Crisse les a bien chargés (tout l’humour de l’album vient de ces petits personnages secondaires). Et côté mimiques, c’est un régal. Les bouffons de service en somme.

Mon gros bémol c’est surtout la couleur de Bruno Garcia. C’est d’un fade cette colorisation numérique !

Allez, Luuna, ça plaira aux ados, et ça reste divertissant malgré tout à tout âge. C’est déjà pas mal (tiens, j’ai l’impression de me répéter dans mes avis sur les albums de Crisse).

Luuna #1 : La Nuit des Totems
Scénario : Didier Crisse
Dessin : Nicolas Keramidas
Couleurs : Bruno Garcia (Nob)
Édition : Soleil 2002
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

3 réflexions sur “Luuna #1 : La Nuit des Totems

  1. […] en sortiront enchantés, des étoiles pleins les yeux. Tebo (Captain Biceps), Nicolas Keramidas (Luuna, 1 an – 365 dessins) et Nob (Mamette) ne se contentent pas de raconter une histoire banale, […]

    J'aime

  2. […] sur de très nombreuses séries sous le nom de Nob ou de Bruno Garcia (Alice au Pays des Singes, Luuna, Sorcelleries, Silas Corey pour ne donner que quelques titres). C’est toutefois la première […]

    J'aime

  3. […] parti-pris du duo Lewis Trondheim (A.L.I.E.E.N., Donjon…) / Nicolas Keramidas (Luuna, 1 an – 365 dessins, Alice au pays des singes…) est complètement différent et vous […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :