Cœur de pierre

3

26 juillet 2013 par Lunch

coeur_de_pierre

Lunch

Lunch

Il y a des fois comme ça où tout ne se passe pas comme prévu.
Lorsque Mo’ nous a proposé cette lecture commune nous nous sommes engagés sur cette date du 26 juillet mais voilà, d’imprévus en contretemps, nous avons dû attendre le soir pour rejoindre notre comparse dans cette chronique de Cœur de pierre.
C’est donc avec une joie sans aucune retenue (yataaa !) que nous partageons (enfin ?) notre avis.

Cœur de pierre c’est donc l’histoire de 2… non 3 petits enfants de 8… non de 10 ans !
À cet âge-là le quotidien est plutôt simple et heureux, on est choyés par les parents et insouciants des tracas de la vie.
Pour un petit garçon cependant, les petits bonheurs se comptent sur les doigts d’une main. Le pauvre est né avec un cœur de pierre, battant si faiblement qu’on ne l’entendait pas, un cœur si dur qu’il ne suscite aucune émotion, aucun sentiment.
Ce garçon au cœur si lourd à porter fait un jour la rencontre d’une fillette qui, elle, incarnait la légèreté de l’enfance. Guillerette en toute circonstance, elle disposait d’un artichaut à la place du cœur.
Le troisième enfant ? Son cœur était en or, si précieux qu’il ne devait pas sortir mais à cet âge-là, et surtout quand on est secrètement amoureux, c’est trop tentant de braver les interdits !

Séverine Gauthier (Mon arbre, Garance) et Jérémie Almanza (Eco) ne sont pas inconnus par ici… ! Et ce n’est pas la première fois non plus qu’ils travaillent ensemble puisqu’ils avaient sorti en 2008 l’album Aristide broie du noir. Deux auteurs qui ont toujours su façonner des livres attrayants, avec de belles histoires et de belles illustrations. Cœur de pierre ne déroge pas à la règle : un livre empreint de poésie, dans l’image comme dans les mots.

« Elle ouvrit sa poitrine et en sortit son cœur.
Et tandis qu’il battait dans le creux de sa main,
Elle fut étonnée de n’avoir pas plus peur
Au moment de l’offrir pour toujours à quelqu’un.
»

La poésie, on la retrouve partout, jusque dans la métaphore finale.
Cœur de pierre est une histoire qu’on devrait toujours raconter à voix haute. Rythmée par les mots, elle est un délice pour les oreilles.
Avec tout ce que je raconte de beau, vous pourriez croire que la puce qui était sur mes genoux allait adorer l’écouter jusqu’au bout hein ? Mais c’était sans compter sa concentration aléatoire et sa capacité à voir Totoro partout : Jérémie Almanza est sans aucun doute fan de Miyazaki lui aussi et il n’a pas résisté à la tentation de placer un Chibi-Totoro sur le panneau de bus… un clin d’œil apprécié à la maison et si on va fouiller un peu plus loin, on pourrait trouver une certaine ressemblance entre les créatures de l’album et le bestiaire du maître de l’animation japonaise (noiraudes, kodamas).

Cœur de pierre est une bien belle histoire, une bande dessinée en « voix off » pour les petits mais aussi pour les grands.

 

Badelel

Badelel

On se souvient du dessin si onirique de Jérémie Almanza dans Eco, ou encore du scénario si poétique de Séverine Gauthier dans Garance ou Mon Arbre. Ils avaient fait une tentative assez prometteuse ensemble avec Aristide broie du noir, et les voilà à nouveau ensemble pour notre plus grand plaisir. Cœur de pierre réunie une fois de plus les grandes qualités de ces deux auteurs, chacun dans leur domaine.

On reste dans un univers enfantin et très métaphorique, abordant cette fois la thématique des sentiments. Si les rimes rendent peut-être le texte un peu trop artificiel, l’histoire n’en est pas moins belle, touchante, intelligente et pleine d’émotions. En alternant des espaces sombres et des espaces colorés, Jérémie Almanza y associe son dessin aux accents gothiques, où l’aquarelle côtoie le crayonné, où les moments de gaieté côtoient des moments plus difficiles. L’ambiance graphique donne véritablement vie aux sentiments exprimés par les mots.

Bref, un mariage véritablement réussi !

C’est un peu court me direz-vous ? (Normal vous répondrais-je). Eh bien vous n’avez qu’à aller voir l’avis (indispensable) de Mo’ sur la question, puisqu’on a décidé de lire cet album tous ensemble !

D’autres avis encore : YvanChristie, Jérôme, Marion, Moka, Noukette
Cœur de pierre (One shot)
Scénario : Séverine Gauthier
Dessin : Jérémie Almanza
Édition : Delcourt 2013
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

3 réflexions sur “Cœur de pierre

  1. Lunch dit :

    Par Mo le 26/07/2013 :

    Hop hop hop 😛

    Par Lunch le 26/07/2013 :

    Et voilà m’dame ^^

    Par Mo le 26/07/2013 :

    Yes ! 🙂 Vous en parlez bien et, j’avoue, je vais aller reprendre cet ouvrage dans la foulée car non… snif… le clin d’oeil à Totoro m’a échappé ! 😀
    Merci pour le partage les gens 😉

    Par Lunch le 26/07/2013 :

    Merci à toi pour la proposition 😀

    Par Eric the Tiger le 28/07/2013 :

    Voilà la seconde critique que je lis sur cet album en peu de temps. Il faudrait que je me penche dessus. Au plaisir de te relire…

    Par Lunch le 28/07/2013 :

    Une seconde ET une troisième, nous sommes deux à partager notre avis ici 🙂

    Un titre jeunesse très intéressant et plein de poésie.

    J'aime

  2. […] Aristide broie du noir, Mon arbre) nous raconte à nouveau une belle histoire. Dans la lignée de Cœur de pierre, elle donne à son récit toute la rondeur du monde. Et personnellement, j’ai de loin […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :