Voyage au centre de la Terre (ciné-théâtre)

5

4 janvier 2015 par Lunch

voyage_au_centre_de_la_terre

Lunch

Lunch

Hier soir nous avions programmé une soirée théâtre au Pont Tournant à Bordeaux.
Sur scène, une pièce d’Olivier « Sir John » Thomas et Stéphane Alvarez (tous deux à l’origine du Pont Tournant), spectacle atypique puisqu’il mélange le théâtre et le cinéma en 3 dimensions.

 

Stéréoscopie de rigueur

Nous les connaissons tous, ces inconfortables lunettes à filtres rouge et bleu qui permettent de voir les reliefs. Je vous épargnerais le « petit cours d’histoire » que j’avais dispensé dans ma chronique de Jim Curious (en BD cette fois).

Ces dessins anaglyptiques, nous les devons à Olivier Thomas. Ce comédien et humoriste, surtout connu pour son personnage de Sir John qu’il incarne dans des one man show muets, dévoile ici une facette plus méconnue mais qu’il a déjà exercée puisqu’il a aussi été un temps dessinateur.

Ses décors, entièrement réalisés au stylo bille (rouge et bleu donc) et sur des feuilles de papier pas plus grandes que du A3, prennent forme sur grand écran et permettent un jeu d’acteurs hors normes.
Il lui a fallu du temps pour réaliser l’équivalent d’un peu plus de 200 illustrations nécessaires à ce spectacle, vidant toute encre de 9 stylos (soit environ 18 km de traits d’après lui). Du temps, bien sûr, il en faudra aussi pour le tournage du film et pour le jeu scénique.

 

De la rigidité du film à l’émancipation théâtrale

Les scènes projetées ont été tournées à l’aube des premières répétitions. Une performance en soi (sans compter la descente en rappel) puisqu’elles devaient s’intégrer aux décors 3D sans pour autant que les acteurs puissent les visualiser (le tournage se faisant sur fond vert).
Des scènes qui donnent déjà illusion et dont la vidéo en fin d’article présente quelques extraits alléchants.

Ces pauses théâtrales, entrecoupant les interactions vivantes, permettent aussi aux acteurs de couper et de préparer la scène suivante.

La vidéo met en avant de nombreux figurants présents dans le livre de Jules Verne et essentiels pour le scénario, dont le jeu est soutenu par la voix-off d’Axel Lidenbrock (le même narrateur que dans le roman).
Ce découpage permets ainsi de réduire le nombre d’acteurs sur les planches aux 3 personnages essentiel :
– Axel Lidenbrock (Thierry Rémi)
– Hans Bjelke (Olivier Sir John)
– Otto Lidenbrock (Jean Bédouret)

Le jeu de scène ne s’attarde de fait qu’aux moments-clefs : le déchiffrement du manuscrit qui va amener le voyage et le périple en lui-même.

Autant le dire tout de suite, le résultat est assez déroutant. Car il faut d’une part s’habituer au port des lunettes 3D et notamment au filtre bleu qui nous apparaît un peu foncé ; et d’autre part le spectacle vivant se retrouve mêlé à une projection qui elle reste figée. Les lunettes et l’écran (qui se place entre les acteurs et le public) sont autant de barrières peu habituelles dans une interprétation théâtrale.
En dehors de ça il est assez agréable d’apprécier la performance et le jeu des acteurs (que nous connaissons bien, d’ailleurs) et de les voir évoluer dans un décors en 3 dimensions.

Il reste encore quelques dates pour découvrir cette interprétation rafraîchissante et drôle du Voyage au centre de la terre. Sur Bordeaux au Pont Tournant jusqu’au 18 janvier, et pourquoi pas au Festival d’Avignon pour ceux qui font le déplacement.

Voyage au centre de la terre
Adaptation de l’œuvre de Jules Verne : Stéphane Alvarez
Acteurs : Jean Bédouré, Thierry Rémi et Olivier Sir John
Musique : Olivier Sir John
Lumières : Benoît Cheritel
Scénographie : Olivier Sir John
Toutes les informations sur le site du Pont Tournant.
Publicités

5 réflexions sur “Voyage au centre de la Terre (ciné-théâtre)

  1. […] nous livre ses impressions sur Bedea Jacta Est (tiens, je ne crois pas avoir signalé le déménagement de Ben Dis vers un format blog et son […]

    J'aime

  2. bidib dit :

    Je ne suis pas sur que ce genre de spectacles contemporain soit à mon goût, mais ça a l’air intéressant

    J'aime

    • Badelel dit :

      Ca n’a rien de conceptuel hein… C’est juste l’occasion de passer un très bon moment, avec de franches rigolades tout en s’emmerveillant sur les dessins et la technique utilisée !

      J'aime

      • cécile dit :

        j’ai beaucoup aimé! même la musique d’ambiance composée pour la pièce accompagne joliment ce périple ! et en y repensant il y a des passages où je ne sais plus si c’était le théâtre ou la 3D. Ca se marie très bien!

        J'aime

      • Lunch dit :

        Si, quand même, on voit bien la différence entre le ciné et le théâtre, notamment sur les plans.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :