Palestine

Poster un commentaire

3 août 2021 par Lunch

Palestine

Lunch

Lunch

Joe Sacco est une espèce de journaliste comme on en fait plus trop de nos jours : un journaliste de terrain et d’investigation, ce genre de personne qui préfère ne pas se fier à l’actualité mais se forger sa propre opinion sur un sujet.
Il le dit lui-même : « Mon idée n’était pas de faire un livre objectif mais un livre honnête » et dans ce sens, on peut dénoncer une vision partisane pro-palestinienne, qui tranche avec le point de vue habituel américain sur Israël et le conflit au Proche-Orient. En effet, Joe Sacco accorde peu de place dans son enquête à l’avis israélien, préférant recueillir ses témoignages auprès du peuple palestinien directement, qu’il soit de Cisjordanie ou de Gaza.

Un autre de ses livres, Gaza 1956 (paru en 2010), se focalisait sur le massacre de Khan Younis. Dans Palestine, il relate son périple en territoires palestiniens de 1992. Un voyage à la rencontre de l’oppressé, de « l’étranger indésirable », qui subit depuis des générations l’un des pires génocides (en actes et en durée) de l’Histoire.

Joe Sacco, force de témoignages croisés, livre un récit des exactions répétées d’un peuple ayant pourtant subi la Shoah envers un autre peuple qu’ils sont venus coloniser : « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre » disait un slogan sioniste. Après 80 ans de cohabitation contrainte, cette terre autrefois paisible est devenue le berceau d’un conflit israélo-palestinien interminable, dans lequel chaque lancer de pierre se paie à balles réelles.

Expropriations, démolitions de logements, coupures d’électricité, couvre-feu permanent, séparations, représailles armées, limitation de l’accès à l’eau potable, implantation de colonies, surpopulation artificielle, non accès au travail, chekpoints, interventions musclées, arrestations, interrogatoires, non assistance à personnes en danger… la liste des crimes paraît infinie. Les conditions de vie dans des logements insalubres, rythmées par un quotidien sous contrôle permanent, ont de quoi mettre le moral à zéro.

Des « jours noirs », tous les palestiniens en ont vécus. Je vois en Gaza ce camp de concentration géant. Je vois en la séparation de Rafah en deux, grillages et no man’s land entre l’Égypte et Israël, une sorte de mur de Berlin. J’ai pleuré devant le témoignage de cette mère qui perd ses deux enfants, non soignés à l’hôpital…

« Il n’y aura jamais de paix ! JAMAIS ! »

« Et le processus de paix ?
_ Il était mort avant de naître. Processus de paix, processus de peste. »

Si le livre à désormais près de 30 ans, à quelques évolutions près, la situation n’a pas changé.
Cette année encore la Palestine a connu de nouveaux soulèvements et toujours de fortes représailles. La Loi du Talion n’a pas de mesure ni de retenue.
Le processus de paix est en cours, encore, de nouveau… Quand reconnaîtra-t’on enfin les crimes de guerre d’Israël ? Quand permettra-t-on enfin aux peuples, si ce n’est de cohabiter, d’êtres libres ?

Palestine - Extrait

Palestine – Joe Sacco © Rackham 2010

Un autre avis : Mo’
Palestine (Format intégrale)
Scénario : Joe Sacco
Dessin : Joe Sacco
Édition : Rackham 2010 (1° édition Vertige Graphic 1996 pour le tome 1)
L’interview de Joe Sacco sur du9.
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :