La fuite du cerveau

Poster un commentaire

21 mars 2021 par Lunch

Lunch

Lunch

Bien qu’Albert Einstein soit né à Ulm en Allemagne, il dispose de bien des nationalités. Un temps apatride, la Suisse, l’Autriche et les USA sont autant de terres d’accueil et c’est à Princeton dans le New-Jersey que se vie de physicien s’achève alors qu’il a 76 ans.
C’est dans le sous-sol de l’hôpital de Princeton qu’exerce le Docteur Thomas Stol(t)z qui, à l’encontre des volontés du Physicien qui souhaitait être incinéré pour que personne ne puisse idolâtrer ses ossements, prélève le cerveau du plus grand théoricien du 20ème siècle à fin d’études.

Ainsi s’arrêtent les faits, (foufous mais) bien réels, là où débute la fiction menée tambour battant par un Pierre-Henri Gomont (Rouge Karma, Malaterre) bien inspiré, suivant la fuite effrénée d’un docteur pourchassé par les services secrets et les journalistes, incompétent pour mener lui-même les recherches qui lui incombent.
Si certains passages reprennent là encore des portions d’histoire, les personnages et les événements sont largement revisités afin d’accroître le ridicule de la situation et l’humour qui en découle, ubuesque et maîtrisé.

« Si j’avais été à ta place… j’aurais agi de même. J’aurais fait ce que j’avais à faire. Quels que soient les risques. Pour la science. Maintenant… c’est à toi qu’elle va servir cette vieille carne. C’est à ton tour de faire de grandes découvertes. Je suis heureux que le cerveau soit entre tes mains. Sans tes travaux… tout cela n’aurait aucun sens.
N’est-ce pas ?
»

Après Pereira prétend, l’auteur reprend le principe de la petite voix qui hante mais cette fois-ci, c’est un Albert Einstein bien vivant – bien que largement amputé d’une partie de sa tête – qui suit les protagonistes. Au diable les artifices, le génie ne devrait-il pas survivre bien au-delà de la mort et participer pleinement à l’étude de son cerveau ?

La fuite du cerveau - Extrait

La fuite du cerveau – Pierre-Henry Gomont © Dargaud 2020

D’autres avis : Noukette, Paka
La fuite du cerveau (One shot)
Scénario : Pierre-Henry Gomont
Dessin : Pierre-Henry Gomont
Édition : Dargaud 2020
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :