Jeannot

2

4 août 2020 par Lunch

Lunch

Lunch

Jeannot est jardinier.
Le jardin, c’est un peu sa famille. Alors, lorsque sa femme le quitte, à l’aube de ses 40 ans, c’est un peu tout ce qu’il lui reste. Il faut dire qu’il a un don pour ça le Jeannot : avoir la main verte, c’est indispensable dans le métier, mais entendre parler les plantes, c’est pas donné à tout le monde ! Pourtant, ces dialogues incessants l’exècrent, l’étouffent, le tuent à petit feu.
Jeannot vit mal sa retraite, il vit mal son isolement, il vit mal sa collocation avec des arbres amoureux, qui lui rappellent ô combien sa vie est un enfer depuis de trop nombreuses années de solitude.

« Tout ce qui m’intéresse, c’est l’ordre. J’aime que tout soit à sa place.
Ranger est le seul truc qui apaise un peu cette colère terrible que je ressens en permanence. »

Jeannot, c’est l’histoire peu banale d’un vieil homme qu’on pourrait facilement juger d’irascible. Le genre de personne à vouloir prodiguer des conseils aux jeunes jardiniers moins compétents que lui, à se mettre en pétard contre tout le monde ou contre lui-même. Mais dans le fond, c’est du réconfort qu’il lui faut pour comprendre son chagrin et le surmonter.

« Le petit chien avait passé l’arme à gauche et elle était bouleversée.
Sans trop savoir pourquoi, je l’étais moi aussi…
»

Jeannot c’est surtout l’histoire d’une rencontre et d’une suite. Vous vous souvenez de Chaussette et de son chien ? L’histoire de Jeannot reprend quasiment là où celle de Josette s’était achevée, quelques 3 années plus tôt.
Loïc Clément offre à ces vieux malheureux une romance emplie d’espoir et de poésie. Cette fois, c’est Carole Maurel (Luisa ici et là) qui a l’honneur de mettre le récit en images (Josette arbore une deuxième lune en guise de barrette pour l’occasion). L’abandon de l’aquarelle durcit un peu le ton de cette histoire qui, bien que publiée dans le catalogue jeunesse de Delcourt, est un peu plus psychologique que sa prédécessrice.

À noter l’apparition de l’entête « Les contes des cœurs perdus » sur la bande dessinée de Jeannot, que l’on retrouvera également sur les rééditions de Chaussette, Le voleur de souhaits et Chaque jour Dracula.
Félicitations Loïc pour cette jolie collection à ton nom : affaire à suivre ! 🙂

Jeannot - Extrait

Jeannot – Loïc Clément & Carole Maurel © Delcourt 2020

D’autres avis : Mo’, Moka
Jeannot (One shot)
Scénario : Loïc Clément
Dessin : Carole Maurel
Édition : Delcourt 2020
Le blog de Loïc.
Le blog de Carole Maurel.
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.

2 réflexions sur “Jeannot

  1. Bidib dit :

    j’entends beaucoup de bien de ce titre, faut vraiment que je le lise 🙂

    J'aime

    • Lunch dit :

      Cette histoire est vraiment bien écrite, en plus de faire une jolie suite à l’album Chaussette (dont la lecture n’est pas obligatoire pour la compréhension).
      Mais tous les albums de Loïc sont à découvrir 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :