Mickey Mouse par Floyd Gottfredson #1 – La vallée de la mort et autres histoires

Poster un commentaire

16 juillet 2020 par Lunch

avatar_lunch

Lunch

Avant de créer la célèbre souris, Walt Disney a essuyé plusieurs échecs en tant que producteur et réalisateur de films d’animation. Oswald le lapin chanceux lui avait pourtant apporté un certain succès, mais s’ensuivit une brouille avec leur producteur et la perte de ses droits d’auteur, qui appartenaient au distributeur Universal (il fit bien attention à cela par la suite). Contrarié mais pas abattu, il a travaillé avec ses collaborateurs sur un nouveau personnage susceptible de remplacer Oswald. C’est ainsi qu’est né Mickey Mouse (Plane crazy – 1928), sous les traits d’Ub Iwerks, avec le succès qu’on lui connaît.

En 1929, il y a une forte demande de réaliser des bandes dessinées. Walt Disney lui-même rêvait d’exporter Mickey sur ce medium, à cela s’ajoutaient l’insistance de commanditaires (King Features Syndicate notamment). Mais Ub Iwerks n’a pas le temps et ne peut pas se dédoubler entre le court-métrage et la BD. Walt Disney fait alors appel à Floyd Gottfredson. Au départ simple assistant pour une mission temporaire, ce prodige du 9ème Art trouve rapidement sa place et s’émancipe (il écrit lui-même les scenarios dès 1930). Il prend finalement sa retraite en 1975, après de nombreuses années d’anonymat (comme la plupart des collaborateurs de Disney).

Mickey Mouse est né de l’animation et Walt Disney doit énormément à Ub Iwerks, qui a donné à la souris toutes ses lettres de noblesse et son code graphique.
Floyd Gottfredson est le pendant d’Ub Iwerks pour la bande dessinée. S’il a au départ singé les gags des films d’animation, il s’est vite approprié le personnage pour le doter d’intelligence et de parole. Les strips quotidiens se sont finalement transformés en histoires chronophotographiques, à l’image du Tintin belge.
Et bien sûr l’animation s’est nourrie elle aussi de ces développements : un enrichissement mutuel au fil des années !

« Clarabelle, vite ! Prête-nous ton vélo !! Chicaneau a volé notre carte indiquant une mine d’or dans la vallée de la mort ! Il y fonce, et nous devons le rattraper !!
_ Oh, soyez prudents… Il paraît que la vallée de la mort est un endroit affreux, plein de serpents et de bandits… et il y fait très chaud, au moins 50 °C à l’ombre… et il n’y a pas d’ombre… »

Cette série initiée par Glénat retrace l’intégrale des strips de Floyd Gottfredson dans des ouvrages de qualité, au format italienne (le premier volume se concentre sur les années 1930-1931). Les histoires sont précédées de très intéressants préambules, permettant de situer les contextes ou d’expliquer les séquences. Le livre est également agrémenté de nombreux documentaires sur le studio, les collaborateurs, etc. Des archives nous informant sur les coulisses de la création.

Floyd Gottfredson, c’est les premiers mots de Mickey, c’est un dessin codifié et très propre, des lignes de vue en pointillés et un incroyable sens du mouvement.
Un livre que je recommande aux amoureux du patrimoine du 9ème Art.

Mickey Mouse #1 : La valée de la mort et autres histoires - Extrait

Mickey Mouse #1 : La valée de la mort et autres histoires – Floyd Gottfredson © Glénat 2017

Un autre avis : Snoopy
Mickey Mouse #1 : La vallée de la mort et autres histoires
Scenario : Floyd Gottfredson
Dessin : Floyd Gottfredson
Édition : Glénat 2017
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :