Chroniques de l’île perdue

Poster un commentaire

23 décembre 2018 par Lunch

Lunch

Lunch

Si mon activité surchargée (et notamment l’organisation de Lacanau en jeu avec un chouette Salon de lecture, ça va être génial !) ne me permet pas de m’épancher sur autant de BD que je le souhaiterais, il fallait absolument que je prenne un peu de temps pour vous parler d’un super coup de cœur ! J’ose croire qu’il n’est pas trop tard encore pour que vous le glissiez sous le sapin des gens bien, ceux avec qui vous aimez partager les bonnes histoires. Oh et puis après tout il n’y a pas vraiment besoin d’une occasion pour offrir un bon livre !

Car Chroniques de l’île perdue est un livre fantastique, écrit et illustré par des personnes formidables que sont Loïc Clément et Anne Montel.

Tout commence lors d’une croisière en famille. Un bateau qui fait naufrage. Des frères séparés à jamais…  perdus dans l’immensité des profondeurs.
Puis s’ouvre une deuxième vie – une deuxième chance ? – sur une île perdue, inexplorée, peuplée de créatures étranges, de loups noirs vaporeux, de moaï énigmatiques, de doudous envoûtés…

« Tu sais, je n’ai pas oublié ! Je me rappelle de tout…
Lorsque mon petit frère t’a perdu… il a été… inconsolable !
Mais dis-moi, si c’est bien toi, pourquoi tu as pris la fuite sur la plage ?
Tu veux dire que tu ne savais pas si j’étais maléfique ou non ?
Je ne peux pas t’en vouloir d’avoir douté… »

Cette île nimbée de mystères, dans laquelle on ne comprend ni comment on y arrive ni on comment en repartir, est le berceau de pensées angoissantes. Progresser sur cette terre est un peu comme parcourir un rêve en se pinçant les joues pour espérer se réveiller dans son nid douillet.
L’esprit tourmenté des rêves, ces situations qu’on voudrait contrôler mais qui nous échappent, est fidèlement retranscrit dans ces Chroniques de l’île perdue. C’est comme le fil décousu d’une quête initiatique, difficilement contrôlable, bordée de peurs enfantines ou enfouies.

J’ai aimé, j’ai pleuré aussi. J’ai aimé. Ma fille de 7 ans aussi a aimé (elle dévore tous les livres qu’elle trouve), sans comprendre ni ressentir les choses de la même façon. Il faut dire que se plonger dans les aquarelles d’Anne Montel, sentir ses personnages vivants, aussi farfelus soient-ils, est toujours un plaisir !
Chroniques de l’île perdue est un livre à part dans la bibliographie des deux auteurs (Shä & Salomé, Chaussette, Les jours sucrés, Le temps des mitaines, Professeur goupil). Comme tous les autres il possède une part d’intimité, de magie, d’engagement, mais tout est ici plus oppressant, plus difficile à cerner, moins tangible.
Une œuvre assurément différente : fantastique vous ai-je dit !

Chroniques de l'île perdue - Extrait

Chroniques de l’île perdue – Loïc Clément & Anne Montel © Soleil 2018

D’autres avis : Noukette, Fab
Chroniques de l’île perdue (One shot)
Scénario : Loïc Clément
Dessin : Anne Montel
Édition : Soleil (Métamorphose) 2018
Le blog de Loïc Clément et Anne Montel.
Le blog d’Anne Montel.
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :