Panama Al Brown

Poster un commentaire

16 février 2018 par Lunch

Panama Al Brown

Lunch

Lunch

Sur la piste de Battling Siki – précédemment croqué par Aurélien Ducoudray et Eddy Vaccaro dans Championzé – et de Méteor Slim (Frantz Duchazeau – Sarbacane), la vie d’Alfonso Teofilo Brown file à 200 à l’heure, oscillant entre la boxe et les cabarets.

La boxe, c’est du sérieux ! Une façon de gagner sa croûte comme une autre tout en sachant qu’il n’est qu’une bête de foire, exploitée pour son punch dévastateur. Fort de ses facultés physiques, il délaisse allègrement les entraînements, préférant de loin la fête, la musique, le jeu et le champagne, ses grandes passions. L’argent lui brûle les doigts, dépensé avant même de le gagner… la vie aussi !

Le rapprochement est vite fait entre Battling Siki le champion africain (poids mi-lourds) et Panama Al Brown, le champion sud-américain (poids coqs) : mêmes époques, mêmes vies dissolues et tous deux champions du monde de boxe, à 7 ans d’écart.
Les deux hommes ont été victimes du racismes bien sûr ! Le panaméen n’a pas eu à supporter la haine des blancs contre un noir de nationalité française (Siki) mais il a subi la connerie humaine envers sa couleur de peau mais aussi à cause de son homosexualité.

« Alfonso dirigeait l’orchestre de Jazz, il chantait, il dansait, il faisait des claquettes…
Comme je te disais, il valait mieux pour un noir qui veut survivre à Paris qu’il sache boxer, chanter et danser ! Ce soir-là, j’ai vu ce que j’avais jamais vu de toute ma carrière dans le milieu de la nuit ! Pas comme avec les clients qui bavent devant les girls… ce que j’ai vu ce soir au Caprice, c’est… un véritable coup de foudre ! »

Homosexualité qui est par ailleurs l’angle d’approche du livre puisqu’un reporteur en décrépitude, venu couvrir l’entrée de Jean Cocteau (dont la rumeur fait de lui son amant) à l’Académie française pour sauver son job, a vu dans l’annonce du nom d’Al Brown le gage de reconnaissance qu’il était venu chercher.
L’enquête le mènera sur les pas du boxeur après sa mort par la tuberculose, au travers des témoignages des personnes qui l’ont côtoyé.

Panama Al Brown fait partie de ces BD qu’on lirait bien avec un fond musical jazzy qui swingue (je vous laisse aller voir Fab sur BOBD pour le conseil musical).
Alex W. Inker a su travailler cette histoire avec beaucoup de style : un noir et blanc marqué d’aplats parfait pour aborder ces Années folles, l’entre-deux guerres avec son effervescence de la culture populaire et l’idéalisation de la capitale parisienne.

Panama Al Brown - Extrait

Panama Al Brown – Jacques Goldstein & Alex W. Inker © Sarbacane 2017

J’ai eu la chance de rencontrer Alex W. Inker à Angoulême cette année (et à ma grande surprise il parlait français, moi qui m’imaginais bêtement qu’avec un nom pareil il devait forcément être américain). C’était chouette d’aborder cette lecture coup de cœur avec lui, avec son bel usage du noir et blanc et de ses cases ondulées, qu’on retrouvait déjà dans son premier album : Apache (Sarbacane – 2016).
C’est par ailleurs pour ce premier album qui arpentait déjà le Paris des années 20 que Jacques Goldstein – spécialiste des relations entre les cultures noires et blanches par le biais de reportages télévisuels et auteur d’une postface documentaire retraçant la vie du boxeur – a eu l’idée de s’associer avec l’auteur pour écrire cette histoire sur Panama Al Brown. Quelques recherches plus tard et le travail sur la BD pouvait commencer, Alex W. Inker étant enthousiasmé par cette vie hors du commun, riche en anecdotes et clichés. La belle idée !

Un autre avis : Fab
Panama Al Brown (One shot)
Scénario : Jacques Goldstein & Alex W. Inker
Dessin : Alex W. Inker
Édition : Sarbacane 2017
Le blog d’Alex W. Inker.
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :