Psycho investigateur #2 : L’Héritage de l’Homme-Siècle

Poster un commentaire

29 septembre 2017 par Lunch

Lunch

Lunch

Nous avions laissé Simon Radius alors qu’il venait d’élucider le mystère de sa vie (que je ne dévoilerai pas, car vous allez me faire le plaisir de lire les précédentes aventures). Passée l’histoire avec le très cher Jean-Lou Bonseigneur, Simon doit désormais rendre des comptes à la justice. Dire que ses détracteurs peinaient à croire ses affirmations lorsqu’il était consulté pour ses facultés d’hypnoses, voilà qu’ils étaient désormais persuadés de sa culpabilité dans le dérèglement cérébral de son présomptueux homologue…

C’est une banale histoire de chantage (et de trésor caché dans les méandres de la conscience d’un vieil homme à la mémoire altérée) qui sort Simon Radius de son isolement : s’il parvient à faire cracher le morceau au père sénile, le fiston ne témoignera pas en sa défaveur lors du procès à venir !

Une méthode de capricieux scélérat certes, mais qui permettra à notre psycho-détective de mener une investigation palpitante qui, si elle n’est pas dénuée de dangers et de surprises, le portera vers une quête très personnelle.

Psycho investigateur #2 : L'Héritage de l'Homme-Siècle - Extrait

Psycho investigateur #2 – Erwan Courbier & Benoît Dahan © Petit à petit 2017

« Votre vie a été bien remplie, Monsieur Eugène !
_ Puis purgée dans les abysses sans fond de ma mémoire, charmante demoiselle. »

Haletante par son rythme à 100 à l’heure, l’intrigue nous engonce dans l’univers invraisemblable de Simon Radius, imbriquant des événements fantastiques qui – et c’est là le tour de force des auteurs Erwan Courbier et Benoît Dahan – ne nous paraissent pas si irréels par le biais de l’hypnose et de la psychanalyse. La minutie des détails visuels et la précision des termes scientifiques rendent cet opus crédible bien que hautement occulte.

Et c’est avec une joie certaine que j’ai parcouru le fil des pages, amoureusement brodées d’attentions et d’objets cachés. Si la précédente aventure nous gâtait déjà avec des décors à la mesure de l’expérience mnémonique, force est de constater que Benoît Dahan a été plus loin encore dans son découpage, osant des doubles pages très graphiques et quelques amusantes facéties qui n’ont rien à envier au maître Marc-Antoine Mathieu (dans un autre style évidemment), le tout dans des cases toujours aussi innovantes.

Les quelques réserves que j’avais précédemment émises ont été rapidement gommées (le scénario est ici plus introspectif finalement, moins terre à terre aussi), j’ai d’ailleurs relu la première aventure avec plaisir avant de m’intéresser à cette suite plutôt réussie.

Il est au passage agréable de constater que des éditeurs – Petit à petit en l’occurrence, qui a visiblement racheté une partie du catalogue Physalis – acceptent de reprendre des séries à leur compte et d’en publier la suite. Il est d’autant plus agréable de constater que la maquette de ce second volet intégrale est aussi soignée que la première, avec des orifices découpés dans la couverture et qui s’intègrent parfaitement aux illustrations, tant en surface qu’à l’intérieur du livre. Ça plus les effets de style dont je parlais plus haut évidemment… et qu’il ne vous reste plus qu’à découvrir vous même !

Psycho investigateur #2 : L'Héritage de l'Homme-Siècle - Dédicace

Dédicace Benoît Dahan – Parthenay 2017

On fait parfois de drôles de rencontres…

La suite des aventures de Simon Radius venait à peine de sortir et – Facebook remplissant bien son rôle de pourvoyeur de nouvelles – j’échangeais quelques mots enthousiastes avec Benoît Dahan sur le profil de l’ami Farid, qui connaît bien du monde tant dans le milieu du jeu que de la bande dessinée.

Le hasard faisant bien les choses, alors que j’étais invité à Parthenay pour présenter mon prototype de jeu (Ali baba et les 40 voleurs) dans le cadre de la sélection officielle (heureux chanceux que je suis), voilà que j’apprends au détour d’une partie matinale que Benoît est en dédicace dans la librairie voisine.
Ni une ni deux, j’en profite pour aller à sa rencontre, acheter le livre, échanger et repartir avec une chouette dédicace d’Ottavio-le-méchant-de-l’histoire !

Benoît et son compère Erwan, qui n’en sont pas à leur coup d’essai en matière de BD, ont bien envie de remettre ça. Et après avoir lu cet excellent volet de la série, j’espère qu’une suite verra le jour dans l’avenir, avec tout autant de belles expériences dedans. Et qui sait si un jour, Psycho-investigateur ne sera pas amené vers d’autres univers et pourquoi pas le jeu de rôle, boucler la boucle et associer le plaisir ludique et l’immersion narrative dans d’abracadabrantes enquêtes mnémoniques ?

Un autre avis : Fab
Psycho investigateur #2 : L’Héritage de l’Homme-Siècle
Scénario : Erwan Courbier & Benoît Dahan
Dessin : Benoît Dahan
Édition : Petit à petit 2017
Voir aussi : Tome 1
Le site de Benoît Dahan.
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :