Au cœur de Fukushima

3

28 avril 2017 par Lunch

Lunch

Lunch

11 mars 2011. Le séisme de magnitude 9 au large des côtes japonaises provoque un terrible tsunami qui submerge l’Est de l’archipel, provocant des dégâts considérables et condamnant des milliers de personnes à une mort certaine…
La catastrophe nucléaire de Fukushima-Daiichi – élevée au rang 7 (accident majeur) du classement INES (International Nuclear Event Scale), soit au même niveau que Tchernobyl – est un dommage collatéral dont le monde entier aurait préféré se passer : Avec la panne du système de refroidissement, les réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale entrent en fusion et c’est un volume important de rejets radioactifs qui s’échappe de manière incontrôlable.

Le démantèlement de la centrale est annoncé sur 40 ans. Un travail difficile, rigoureux et qui mobilise énormément de personnel. Un personnel qu’il aura fallu mobiliser en conscience du danger, car il s’agit de missions dans une zone interdite à toute population, sujette à une forte radiation.
Il y a pourtant des volontaires capables de surmonter cette peur pour améliorer la vie des gens. C’est le cas de Kazuto Tatsuta (il s’agit d’un nom d’emprunt qui lui permettait de continuer à travailler à la centrale tout en gardant l’anonymat), mangaka et auteur de ce triptyque Au cœur de Fukushima – Journal d’un travailleur de la centrale nucléaire 1F.

« Demain aussi, nous prendrons cette route pour nous rendre à la centrale 1F. Probablement que nous ne serons plus de ce monde pour y assister… mais je suis sûr qu’un jour viendra où ces chantiers, sur lesquels nous allons chaque jour travailler, auront disparu de Fukushima et ne seront plus que de l’histoire ancienne. »

Ne vous attendez pas à lire dans cette série une quelconque critique sur le nucléaire, l’auteur ne souhaite pas prendre partie dans un débat ou dans un déferlement de haine envers le contractant général Tepco, qui doit selon lui prendre sa part de responsabilité mais qui est également à l’origine de ces travaux qui sont nécessaires (à lire l’interview de Kazuto Tatsuta dans un article Le Monde du 10 mars 2016). Il s’attèle à décrire plutôt les conditions de vie d’un travailleur dans la centrale, décrivant avec minutie en quoi consistait sa tâche quotidienne lorsqu’il était sur le site. Il met ainsi en lumière un travail de l’ombre, des hommes et des métiers différents, perçant à jour la gangue de mystère autour de la centrale et – avec une tendance à il est vrai dédramatiser la situation – dénonçant les fausses rumeurs qui circuleraient dans les journaux.
Kazuto Tatsuta signe donc un vrai documentaire (à défaut d’un reportage d’infiltration) portant sur une zone difficile d’accès, ne distillant cependant aucune information confidentielle, compte tenu du secret nucléaire c’est un fait mais aussi parce qu’en tant qu’employé de sous-traitants, il n’avait pas accès aux informations.

Le mangaka, qui ne s’arrête pas à la centrale 1F, s’attarde également sur l’environnement immédiat, sur toute une région sinistrée : des villes désertées, des campagnes abandonnées, des vies déchirées. Intéressant, le récit nous permet de pénétrer dans une zone qui va petit à petit, au fil des 3 tomes, se rouvrir à la population et se reconstruire.

Au cœur de Fukushima est une curiosité instructrice, une mine de connaissances sur le travail de démantèlement, sur les conditions ouvrières, sur les taux de radiation. C’est aussi une ode à la vie car le manga n’oublie pas de montrer l’évidence d’une nature qui reprend ses droits après la catastrophe… même si c’est douloureux… même si c’est long…
Pour autant, faut-il attendre les cataclysmes pour remédier aux maux ? Faut-il déjà oublier,  quelques années après seulement, les vies sacrifiées et l’impact écologique en se félicitant de ce qu’apporte le nucléaire en terme d’énergie ? Avec le vieillissement des centrales, combien de catastrophes encore avant de prendre conscience du danger ?

Au cœur de Fukushima - Extrait

Au cœur de Fukushima – Kazuto Tatsuta © Kana 2016

Un autre avis : Yaneck
Au cœur de Fukushima (série terminée en 3 tomes)
Scénario : Kazuto Tatsuta
Dessin : Kazuto Tatsuta
Édition : Kana 2016
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

3 réflexions sur “Au cœur de Fukushima

  1. angelakoala dit :

    Hello, super cet article! Je ne connaissais pas du tout, ça me donne très envie de le découvrir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :