Lucky Luke vu par… #1 : L’homme qui tua Lucky Luke

1

8 octobre 2016 par Lunch

Lucky Luke vu par...

Lunch

Lunch

Depuis le décès de Maurice De Bevere dit « Morris » en 2001, histoire de ne pas devenir orpheline de l’un de ses personnages les plus emblématiques, la bande dessinée lui a trouvé un successeur. C’est ainsi qu’Achdé a réalisé son rêve de gosse en mettant en scène Lucky Luke dans de nouvelles aventures.

Bien sûr, son trait fidèle au maestro de la conquête de l’ouest a fait illusion des années durant. L’année 2016 vient un peu chambouler ce petit monde – et pas qu’un peu – avec l’arrivée de deux pointures contemporaines du 9ème Art (Matthieu Bonhomme et Guillaume Bouzard), invités à donner leur vision du mythe. Une exposition à Angoulême (L’art de Morris) était par ailleurs consacrée aux 70 ans du personnage, laquelle montrait déjà les prémisse de ces albums.

On reviendra peut-être plus tard sur l’album de Guillaume Bouzard (qui me semble-t-il est en retard). Parlons déjà du véritable hommage à Morris signé Matthieu Bonhomme, connu pour son approche réaliste du média (Le Marquis d’Anaon, Messire Guillaume, Omni-visibilis, c’est lui), qui avait déjà pu faire parler la poudre sur Texas Cowboys.

« Ça doit vous arriver souvent, n’est-ce pas ?
_ Pardon ?
_ Tous ces gens qui rêvent de vous descendre pour se venger ou se faire un nom… Ils doivent être nombreux ceux qui aimeraient être « l’homme qui a tué Lucky Luke », pas vrai ? Vous devez vivre avec ça, avec votre passé… ces ennemis que vous vous êtes créés. »

Réaliste, cet album de Lucky Luke l’est assurément. Exit les chevaux qui parlent, adieu l’ombre toujours défaite par l’habileté de son maître, le cowboy nous paraît plus solitaire et taciturne que jamais. Bonhomme nous donne l’impression d’une légende derrière lui, d’une vie fantasmée par les histoires qu’on raconte. Lucky Luke est-il aussi fort qu’on le dit ?
À en croire le titre, on est en droit de douter. Mais que va-t-il faire à notre héros ? Il ne va quand même pas oser !? Non, ne comptez pas sur moi pour vous spoiler l’intrigue. Vous devrez lire l’album pour savoir. Je trouve néanmoins que son approche commerciale, avec une première planche purement « produit d’appel à la lecture » et sans aucun intérêt scénaristique, est contre productive. Passé cet artifice sans intérêt, le récit se poursuit sans encombre et se fume comme du bon tabac, si tant est qu’il se s’envole pas aux quatre vents… et dieu sait qu’il y en a à Froggy Town !

lucky_luke_vu_par01_extrait

L’homme qui tua Lucky Luke – Matthieu Bonhomme © Dargaud 2016

D’autres avis : Yvan, Fab, Jérôme, Yanneck
Lucky Luke vu par… #1 : L’homme qui tua Lucky Luke
Scénario : Matthieu Bonhomme
Dessin : Matthieu Bonhomme
Édition : Dargaud 2016
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Une réflexion sur “Lucky Luke vu par… #1 : L’homme qui tua Lucky Luke

  1. […] sur les blogs : Chroniques de l’invisible, Un amour de BD, Blog brother, Bulles picardes, Bedea Jacta Est, Eien […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :