Angoulême 2016 – Tribute to Otomo

Poster un commentaire

26 février 2016 par Lunch

Un peu plus près...

Lunch

Lunch

Katsuhiro Otomo, en tant que président de cette 43ème édition du festival d’Angoulême, était très attendu. Forcément, pour la « Génération Akira » dont je fais partie, cela représente quelque chose de fort.

Le mangaka a souhaité déroger à la règle de l’exposition consacrée aux Grands Prix. En vérité, il ne voulait pas d’expo du tout. Il eut été dommage de passer à côté pour autant et c’est ainsi que l’idée a germée d’un hommage à l’auteur japonais.
C’est donc une quarantaine de dessinateurs qui se sont pris au jeu de réaliser une illustration sur son œuvre, d’Olivier Ledroit (reconnaissable de loin) à Laureline Mattiussi, de Stan Sakai à Tanino Liberatore (explosif à souhait)… Même Jirô Taniguchi a livré un dessin, ce qui a beaucoup ému son compatriote qui ne s’en doutait pas.
Des dessins aux styles très différents et souvent magnifiques, en grande partie centrés sur… Akira, forcément !
Otomo lui-même avait prévu d’exposer une planche, il s’est finalement manifesté une semaine avant l’ouverture du festival pour en ajouter une seconde (et on ne refuse rien au maître) : un dessin préparatoire pour une fresque monumentale réalisée sur carreaux de faïences dans la gare de Sendai, suite au tsunami de 2011.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Otomo à Angoulême, c’était aussi une rencontre exceptionnelle avec le public, dans une salle de théâtre comble. Pourtant, le tarif de cette expérience (il me semble que c’est la première fois qu’une rencontre internationale est payante sur le festival) est prohibitif, de l’ordre de 20 €. Cela n’aura pas refroidi tout le monde et c’est malgré tout avec grande joie que nous assistons à ce face à face de près de 2h30.

Après une amorce musicale déstructurée – propre à l’univers d’Akira – Katsuhiro Otomo prend place sur un canapé rouge, avec sa seule traductrice pour compagne. Pas de maître de cérémonie, pas de questions posées par un animateur : le mangaka avait décidé de se livrer à un exercice intimiste dans lequel il abordait son œuvre en toute modestie et avec beaucoup d’humour. Il nous a même fait visiter son atelier et dévoilé de nombreuses photographies prises tout au long de sa vie d’artiste, dans lesquelles on voit ses collaborateurs – un court hommage a été fait à Satoshi Kon, avec qui il a travaillé – mais aussi des visites de documentation pour ses créations.

Il nous a parlé de ses débuts, de ses premières expériences, de ses influences (Osamu Tezuka et Shôtarô Ishinomori mais aussi Robert Crumb), de ses amitiés sincères (avec Moebius notamment, qui lui a offert une superbe plume faite main), de l’œuvre-tremplin Dômu… puis est entré petit à petit dans les secrets d’Akira.
Vous apprendrez donc que la moto de Kaneda est inspirée de Tron puis d’un prototype ayant réellement existé, sur lequel il a ajouté des autocollants pour éviter que ça se voit trop. Et si son travail de tramage a été chaudement félicité par la critique, il a fabriqué ses propres trames avec des fonds de gravures de Gustave Doré (Don Quichotte) ! Quant au personnage de Kei, il ne représente pas une volonté de l’auteur de montrer une femme forte (seule dans un milieu quasi-entièrement masculin), c’est son éditeur qui lui a demandé d’intégrer un personnage féminin. Rendons à Kôdansha ce qui appartient à Kôdansha !

Cerise sur le gâteau : Katsuhiro Otomo nous a dévoilé le trailer du film Dômu sur lequel il travaille, présenté pour la deuxième fois seulement. Évidemment flippant et forcément très japonais dans l’approche scénaristique.

Une rencontre rare, presque un tête à tête, entre un auteur qui livre ses secrets et un public entièrement dévoué à son écoute.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :