Ainsi se tut Zarathoustra

1

24 juin 2015 par Badelel

zarathoustra

Badelel

Badelel

Cyrus Yazdani, fervent défenseur du zoroastrisme, a été assassiné. Dans ce récit fictif inspiré de faits réels, Nicolas Wild nous raconte un voyage en Iran sur les traces de Cyrus Yazdani et de sa religion en compagnie de sa fille Sophia.

Cette histoire est un prétexte pour présenter cette croyance méconnue et minoritaire, son histoire et ses traditions, les conditions de vie de ses adeptes en Iran… Le bilan est mitigé. J’ai adoré découvrir les tenants et les aboutissants de cette religion dont on a tous plus ou moins entendu parler mais dont on ne sait – il faut bien l’admettre – pas grand chose. Je suis impressionnée par le sens de l’autodérision de l’auteur qui est réellement à propos. D’un autre côté, la construction du récit et le parti pris de l’auteur n’ont pas tout à fait fait mouche.

Alors que l’intro part sur un procès dans une affaire de meurtre et qu’elle introduit une terrible envie de comprendre ce qui se passe, on délaisse totalement cet aspect pendant les 2 premiers tiers du livre. Il faudra attendre la troisième partie  pour pouvoir enfin y revenir.

Le reste du livre prend des airs de récit de voyage qui se lit avec une certaine fluidité et pas mal de surprises quant à ce qui se passe en Iran et en même temps du dépaysement. Le personnage de Cyrus est dépeint au fil des événements. D’un côté c’est fait avec une certaine pertinence, d’une autre, j’ai eu le sentiment d’un récit trop fragmenté avec un découpage parfois aggressif. De même que le procès est entamé et pas fini, il y a plusieurs autres occurrences (par exemple la mère de Sophia raconte ses premières années avec Cyrus mais soudain, les protagonistes sont interrompus, certes pas bien longtemps, mais juste assez pour briser l’élan).

En revanche, la découverte du zoroastrisme est réellement enrichissante. Les variations de graphisme permettent d’offrir une lisibilité supplémentaire, tout en s’associant à l’art zoroastrien. Pour ma part, ça a titillé ma curiosité, je me suis précipitée sur Internet pour en savoir plus et vous savez quoi ? Freddie Mercury était VRAIMENT zoroastrien ! Bref, si le but était de faire découvrir cette religion et cette culture (et ça l’était), le pari est réussi. Mais en tant que récit propre, il présente des lacunes que j’ai trouvé vraiment dommages.

Ma première lecture sur le thème de l’Iran était, comme pour beaucoup de monde, le Persepolis de Satrapi. Neyestani a fait la suite, cet album de Nicolas Wild est donc le troisième. C’est fou comment, à chaque fois, je retrouve la même ambiance sans jamais avoir mis les pieds dans ce pays ! J’avoue que cette lecture-ci m’a donné envie d’y aller… un jour peut-être quand le régime politique s’y prêtera un peu plus (hum) et découvrir par moi-même l’histoire si riche de cette région, ses traditions et ses paysages.

D’autres avis : Mo’, OliV’
Ainsi se tut Zarathoustra (One shot)
Scénario : Nicolas Wild
Dessin : Nicolas Wild
Édition : La boîte à bulles 2013
Le blog de Nicolas Wild.
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Une réflexion sur “Ainsi se tut Zarathoustra

  1. […] et nous apprends tout ce qu’il faut savoir sur le zoroastrisme… » Et moi : « Le reste du livre prend des airs de récit de voyage qui se lit avec une certaine fluidité et […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :