Passe-passe

Poster un commentaire

12 avril 2014 par Lunch

passe-passe

avatar_lunch

Lunch

C’est par une chouette journée ensoleillée, peut-être un dimanche, peut-être pendant les vacances, qu’une jeune fille et sa grand-mère partagent de petits instantanés de bonheurs. Tout commence sur ce banc jouxtant la vieille maison de pierre alors qu’ils contemplent la nature qui s’éveille. Il fait bon, les oiseaux batifolent et les papillons dansent. C’est justement l’un d’eux qui va bouleverser le petit monde. Un papillon tout décoloré qui se pose sur la tête de mémé et qui paraît s’en enticher…

L’effet papillon

Cette journée qui débute au matin et qui s’achève au crépuscule est une belle parabole de la vieillesse. Elle met en image une enfant qui voit changer sa grand-mère au fil des pages. Tout va très vite finalement mais le sujet est traité avec légèreté et délicatesse. Le temps d’un battement d’ailes la mamie s’en va… et pendant ce temps le papillon prend de belles couleurs. Les cheveux, symbole par excellence de l’âge canonique (pour ceux qui ont la chance d’être velus de la tête évidemment), grisonnent en premier. Puis vient le tour de la vue, de la mémoire et ainsi de suite…
Ces moments-clefs qui se concluent par un nouveau « trouble » sont pour la grand-mère autant de retours en enfance aux côté de sa petite fille : souvenirs d’un pas de danse, expériences culinaires, course de vélo, cueillette de champignons… Elles s’amusent, on ne retient que les sourires… et le papillon resplendit.

Muet mais pas mutique

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les bande dessinées muettes ne rendent pas la lecture plus rapide : elles posent chaque instant avec douceur et aident à la contemplation.
Se lancer dans un exercice aussi périlleux pour une première est plutôt hasardeux… force est de constater que le message offert par Delphine Cuveele passe sans heurt.
Certains (les fous) pensent à tord que le travail du scénariste est plus aisé lorsqu’il n’y a pas de dialogues. C’est au contraire une mécanique complexe car différente qu’il faut maîtriser. L’absence de mot doit être compensée par une grande fluidité de lecture et par une compréhension sans faille de chaque case. C’est agréable de constater que la jeune auteure (qui a néanmoins épaulé son cher et tendre sur Le réseau bombyce – tiens, encore un papillon ?) s’en sort très bien.

Les BD muettes, Dawid (Cathelin) les connaît très bien : Coloriage, Le mange-couleurs ou plus récemment La belle et la bête sont autant de livres sans texte sur lesquels il a travaillé en tant que dessinateur ou auteur complet.
Je reproche à ses couleurs un léger manque de douceur, la faute à un travail d’aquarelle supplanté par un traitement informatique qui vient contraster avec la chaleur du pinceau. Ses dessins offrent en revanche une belle rondeur à des bouilles pleines de tendresse, indispensable atout pour convaincre les enfants.

Passe-passe ne souffre pas de séduire petits et grands. Il peut servir d’ouverture pour aborder la fin de vie avec les enfants, sujet ô combien délicat ici traité sans misérabilisme.
Avec cette lecture muette notre fille en est toute déboussolée dans ses habitudes (« Lis maman ! »). Nous sommes obligés (elle est encore toute petite) de lui raconter les cases et d’instaurer un dialogue (la lecture solo viendra en son temps… on a encore quelques années devant nous).
Pour ma part j’ai été touché par le fond du message surtout, par ces moments que j’aurais souhaité partager avec mes proches ou que j’aurais voulu prolonger, par ce papillon qui prend son envol… tout un symbole !

Pour ceux qui aiment les bandes dessinées muettes, je ne peux que conseiller la série Anuki ou, pour les plus jeunes, Petit poilu.
Avec Passe-passe, les éditions de la gouttière enrichissent leur collection de titres orientés jeunesse avec un fond suffisamment riche pour être intergénérationnels.

Passe-passe (One shot)
Scénario : Delphine Cuveele
Dessin : Dawid
Édition : La gouttière 2014
Le Glob de Dawid.
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :