Zombillenium #3 : Control Freaks

1

8 novembre 2013 par Lunch

Lunch

Lunch

Zombillenium, sa grande roue et ses chagrins d’amour désespérés, sa maison hantée qui s’adapte aux peurs des visiteurs, son roller coaster défectueux, sa pieuvre infernale…
La réouverture du parc était bien programmée à ce vendredi 8 novembre dans toutes les librairies. Ça tombe bien, c’est aujourd’hui… En piste !

Au rayon des nouveautés, Behemoth himself décide d’envoyer un consultant épauler la direction. C’est ainsi que ce bon Francis Von Bloodt se retrouve affublé d’un vampire-costar-cravate au nom pompeux (et au tempérament sanguin) de Bohémond Jaggar de Rochambeau.
Une décision qui n’enchante personne mais surtout qui ne leurre personne : le patron souhaite changer quelque chose dans la gestion du parc… la peur se lit sur les visages des interpleinttents du spectacle, ceux-là mêmes qui ont pour mission d’en effrayer d’autres.
Comme prévu, sa venue va rapidement chambouler les habitudes, à commencer par la règle numéro 1 : « Il est interdit de tuer des visiteurs dans et hors du parc » qui est abrogée.

« Nous sommes de vraies créatures du diable !
Et avec les visiteurs, il n’y a que deux options : nous les tuons et ils viennent grossir nos rangs…
… ou si ça rate, ils auront eu la peur de leur vie, donc en auront eu pour leur argent, et c’est tout bénef.
C’est comme cela que l’on, gère un parc d’épouvante. »

Quitte à vous livrer mon ressenti d’emblée :
Arthur de Pins, tu n’as pas le droit de terminer cet album sur un suspense comme ça, c’est pas humain !
Et dire qu’il faudra attendre au moins un an avant la sortie du tome 4…

C’est la crise !

On le savait déjà, les affluences ne sont pas au top et pour un parc d’attraction aussi monstrueux, se faire dépasser par Vulcania, ça craint.
Behemoth reprend donc les affaires en main, et Jaggar est plutôt du genre à tout révolutionner à grands coups de pied au cul dans la gestion « en bon père de famille » de Francis.
Des changements d’orientation qui vont, comme dans toutes les boîtes, créer des tensions et des clivages entre les pro-permis-de-tuer et les syndicalistes conservateurs. Parce que bon, mine de rien, il est quand même apprécié le Francis, même des syndicalistes.

« Écoute-moi bien, petit con !
Tu sors peut-être d’une grande école, mais du haut de mes 3368 ans, t’es qu’un petit morbaque ! Alors tu nous passes Behemoth en direct, pigé ? »

Après un second volet abordant le sujet de la perception du parc par la population locale, l’accent est ici clairement replacé sous le signe de la colère qui gronde et de la révolte qui grandit (un thème d’actualité ?)
Les protagonistes principaux, en particulier Aurélien le démon et Gretchen la sorcière redeviennent des personnages-clefs, reprenant ainsi les intrigues (filiales, professionnelles et amoureuses) amorcées dans le premier tome.
Ils subissent plus qu’ils n’agissent, laissant leurs rôles aux habitués de la vindicte, mais (se) soutiennent (mutuellement) et fomentent en secret.
La lutte est amorcée, elle promet d’être sanglante.

Un troisième opus fort plaisant mais aussi très frustrant (vite, la suite !), dans lequel on est heureux de voir que les personnages reprennent le goût à la non-vie (Aton, Aurélien) et d’autres qui n’ont jamais autant pris à cœur le rôle de leur vie (Sirius, Gretchen).

À lire aussi : La synthèse de k.bd sur les deux premiers tomes.
Zombillenium #3 : Control Freaks
Scénario : Arthur de Pins
Dessin : Arthur de Pins
Édition : Dupuis 2013
Voir aussi : Tome 1, Tome 2
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.

Une réflexion sur “Zombillenium #3 : Control Freaks

  1. Lunch dit :

    Par Yaneck le 08/11/2013 :

    Je te trouve bien prolixe, ces derniers temps, dans tes chroniques.
    Un vrai plus ^^
    Cet album là me tentait déjà de base, mais maintenant que je t’ai lu, je vais trépigner d’impatience qu’une bibliothèque rennaise le prenne. Merci du cadeau ^^

    Par Lunch le 08/11/2013 :

    Prolixe dans le sens « beaucoup de chroniques » ou dans le sens « beaucoup de texte » ?
    Autant pour le premier cas je trouve que j’en fais pas assez (j’ai tant de livres à lire et pas du tout le temps de tout chroniquer) alors que pour le second j’essaie de mieux structurer mes écrits qui devenaient très très long (je suis trop bavard, et cette réponse n’échappe pas à la règle d’ailleurs), c’est plus lisible comme ça.
    Fonce sur le T3, surtout que tu as déjà lu les premiers, tu seras pas déçu, celui-là De Pins commence à déconstruire et si tu veux mon avis, c’est que le début : ça va péter ! 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :