Le guide du mauvais père #1

1

8 mars 2013 par Lunch

guide_mauvais_pere01

avatar_lunch

Lunch

Guy Delisle, ses voyages, ses chroniques… tout le monde voit de quoi je parle. Après plusieurs albums marqués par sa découverte de pays différents, l’auteur québécois a eu envie de revenir sur des sujets plus simples, mais pas pour autant au style de ses premiers albums.

Le guide du mauvais père nous présente quelques délicieux moments de la relation entre un papa et ses enfants. Des situations qui ont toutes pour point commun leur cynisme : la petite souris qui oublie de passer, les mensonges déguisés (ah bon, ce sont pas les lapins qui portent les œufs de Pâques ?), les cours de dessins…

« Elle est toujours pas passée, la souris !
_ Ah… Euh… C’est normal, il faut souvent essayer plusieurs fois avant que ça marche… Mais ce soir, je suis persuadé que ça ira. Elle va passer.
»

Pour ma part je trouve que le titre n’est pas approprié. Après tout, je pense que je suis tout à fait capable de commettre ces mêmes omissions et d’édulcorer la vérité (qui n’a pas fait croire à ses enfants que le Père Noël existait ?) pour donner un peu de magie dans la vie de tous les jours.
Pire, j’ai été pris d’un énorme fou rire en lisant la scène de la tronçonneuse, franchement épique ! Hum… Badelel me signale que je n’ai pas le droit de faire ce type de blague… mais j’avoue, c’est très tentant !
Guy Delisle est juste un papa normal avec son amour et ses faiblesses.

« Dis Papa, ça serait pas vous, les parents, qui mettez un sou quand on dort ? »

Des scènes qui sont donc très drôles, mais qui ne m’ont pas spécialement portées non plus.
La faute à ce format avec des strips de deux images par page (le livre a la dimension d’un manga) qui se suivent sur plusieurs pages et qui donne l’impression d’une lecture très (trop) rapide.
Rapide, c’est aussi le ressenti laissé par le dessin, très minimaliste. Dans ses chroniques, Guy Delisle, s’il se représentait déjà sous une forme simpliste, donnait du corps à l’arrière plan. Ici tout est rendu au strict minimum, ce qui est assez décevant.
Le problème selon moi, c’est que ce genre de lecture est parfaite sur un blog, mais pas spécialement faite pour être éditée. Malheureusement, je ne vois pas l’intérêt d’une publication (si ce n’est qu’un Delisle est forcément vendeur). Et ce n’est qu’un tome 1…

Bref, un bon moment de franche rigolade pour une lecture à lire, mais pas forcément à acheter.
Je remercie Zaelle pour cet album.

D’autres avis : David Fournol, Jérôme
Le guide du mauvais père #1
Scénario : Guy Delisle
Dessin : Guy Delisle
Édition : Delcourt 2013
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Une réflexion sur “Le guide du mauvais père #1

  1. Lunch dit :

    Par Eric the Tiger le 08/03/2013 :

    Ta critique est très agréable à lire. Je me laisserais tenter éventuellement à l’occasion par cet ouvrage. Au plaisir de te relire…

    Par Lunch le 08/03/2013 :

    C’est très gentil ça 🙂
    Bonne lecture dans ce cas !

    Par jerome le 08/03/2013 :

    Je te rejoins sur le fait que la lecture m’a paru incroyablement rapide. Sinon le coup de la tronçonneuse est le passage le plus drôle de l’album, sans aucun doute.

    Par Lunch le 08/03/2013 :

    On se rejoint sur la rapidité ET sur la tronçonneuse dans ce cas. Ah, même en revenant sur ce passage au moment de faire ma chronique j’en ai de nouveau rigolé.

    Par Mo le 09/03/2013 :

    Voilà qui me conforte dans ma « non envie » de l’acheter. Je suis son blog alors… je me console finalement très rapidement quant à ce choix de ne pas lire ce Delisle.
    Par contre, la prochaine fois que je vais à la librairie, je lirais cette fameuse scène de la tronçonneuse. Parce que là, tu as titillé ma curiosité ^^

    Par Lunch le 09/03/2013 :

    Elle n’est pas sur son blog ?
    Je dis ça, ce livre me donne tellement l’impression d’être tiré d’un blog…

    Pour les références, histoire de ne pas perdre trop de temps à chercher, c’est de la page 84 à 97 (ça se lit très vite).

    Par Mo le 09/03/2013 :

    Je ne sais pas si elle est sur son blog ou pas. Je le suis mais j’en retiens peu de choses au final (une visite à l’aquarium de Montpellier avec la classe de son fils, des remarque pendant les trajets sur l’autoroute, plus récemment des strips suite aux séances de dédi). Ca rentre par une oreille… ^^

    Par Lunch le 09/03/2013 :

    Je ne suis pas très « blogs d’auteurs » en fait. Mais j’imagine très bien ^^

    Par Mo le 09/03/2013 :

    Il n’y a que trois blogs d’auteurs où je suis très attentive en fait. Je ne perds pas une miette de ce qui est publié : celui de Nancy, celui de Pierrot et le blog dédié à « Aâma »

    Par Lunch le 10/03/2013 :

    Ah mais si tu ne cites que des blogs de qualité, j’ai rien à redire !

    Par Mo le 11/03/2013 :

    Le blog animé par Peeters et dédié à la série, tu le suis toi ?? (simple curiosité de ma part ^^)

    Par Lunch le 11/03/2013 :

    Non, en fait je ne suis aucun blog. Mais je reconnais la pertinence de certains d’entre eux, et notamment le projet Aâma qui est en quelque sorte le making-off de la BD.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :