Georges et la mort

1

20 novembre 2011 par Lunch

georges_et_la_mort

avatar_lunch

Lunch

La Mort, la Faucheuse, la Camarde… autant de noms tous plus sinistres les uns que les autres pour évoquer celle qui viendra tôt ou tard nous cueillir tous.
Voilà bien longtemps qu’elle est dans le métier – plus longtemps que Mathusalem même – fauchant la vie à longueur de journée. Une morne tâche à laquelle elle s’adonne sans s’attacher aux vivants, abaissant sa faux là où on lui demande de l’abattre.
Pourtant, à Paris, en 1947, il arrive l’improbable : Alors quelle doit mettre fin à la vie d’un homme misérable que les ennuis et la misère accablent, elle tombe en pâmoison devant ses notes de guitare. Perdu dans les méandres de la douce mélodie, elle se dit qu’il serait bien dommage de ne pas le laisser terminer sa chanson. Puis, sans quelle ait le temps d’achever sa besogne, voilà que Georges, puisque c’était là son nom, enchaînait sur une nouvelle chanson.
De fil en aiguilles, la Mort prit plaisir à l’entendre chanter, et se dit enfin que le brave Georges pouvait bien mourir plus tard.

Vous l’aurez deviné, et qui plus est en regardant la couverture de l’album, il s’agit bien évidemment de Georges Brassens dont il est question.
Blaise Guinin a trouvé ici une façon bien originale de raconter la vie de l’artiste, mettant en scène une amitié des plus improbables qui soient.
Nous faisons donc un petit bonhomme de chemin avec l’ami Georges, que nous côtoyons ici dès l’après guerre, alors qu’il vit comme un miséreux chez la Jeanne en attendant que les maisons de disque soient prêtes à entendre ses folles complaintes.

« Elles sont sympathiques vos chansons, mais elles ne respectent pas les quotas.
Si vous voulez que ça marche, parlez à 33% d’amour, à 33% de Paris et à 33% d’amour à Paris !
Quant aux mots : « cons », « putain » et « salope », bannissez-les ! »

« Bande de cons !
_ T’en fais pas Georges, elles finiront bien par plaire à quelqu’un, tes chansons. Il n’y a que des sourds pour douter de ton talent !
_ Si tu dis vrai, c’est que tous ces cons n’ont pas d’oreilles.
_ Eh bien, je leur trouverai des oreilles neuves. Si les cons n’ont pas d’oreilles, je vais leur en greffer !
_ Tu perdrais ton temps, il y a bien trop de cons sur cette terre ! »

Un petit bout de parapluie partagé un soir d’orage (avec une poupée devant laquelle il se faisait tout petit). Des gens bien intentionnés qui se plaisent à railler le pauvre hère. Un feu de bois qui réchauffe le corps et l’esprit. Un voyage sur la plage de Sète…
La lecture offre bien plus qu’une biographie du chansonnier, elle nous met de la musique plein la tête, grâce à des références omniprésentes pour qui connait un tant soit peu les ritournelles de l’artiste.

Un récit inventif qui se nourrit d’un texte tout en harmonie et légèreté. C’est original et bien écrit, redondant d’humour et de clins d’œils. Et en plus le graphisme des frères Guinin est tout à fait magnifique, sur un ton sépia qui honore à merveille le cliché d’une époque révolue.
Un deuxième album qui semble s’inscrire dans la lignée qualitative de leur premier travail ensemble – En attendant que le vent tourne (chez Casterman) – puisqu’on m’avait déjà vanté les mérites de cette œuvre en librairie (et qu’il faut toujours faire confiance aux libraires).
Deux bonnes sorties en 2011, mais où s’arrêteront donc les frères Guinin ?

Georges et la mort (One shot)
Scénario : Blaise Guinin
Dessin : Blaise Guinin
Couleurs : Robin Guinin
Édition : 12bis 2011
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Une réflexion sur “Georges et la mort

  1. Lunch dit :

    Par Mo’ le 23/11/2011 :

    Repéré déjà, pas acheté… mais vu ton avis, ça ne saurait tarder ! Très curieuse de découvrir une ambiance qui doit être familière grâce à la présence de ces airs de Brassens. Enfin… j’imagine 🙂

    Par Lunch le 23/11/2011 :

    C’est mon passage sur le blog de David Fournol qui m’a donné envie de le lire. Et puis Brassens, j’aime bien, alors ça aide 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :