Les aventures de Michel Swing (coureur automobile)

2

30 juillet 2011 par Lunch

michel_swing

Lunch

Lunch

Michel Swing n’est pas un coureur automobile comme les autres.
Il est talentueux, le meilleur de sa génération. Tonmoya ni aucun autre ne peut lui arriver à la cheville, lui qui est en passe de remporter le championnat du monde de Formule 1 pour la 7ème fois !
Mais le sourire du champion lui attire tout autant les ennuis que la convoitise. Ce qu’il ne tardera pas à découvrir.

C’est en découvrant la chronique enjouée de Nico sur cette bande dessinée que je me suis décidé à me la procurer. Non seulement ça parlait un peu de Formule 1, mais en plus l’humour était au rendez-vous… et peut-être aussi un brin de nostalgie pour l’amateur que j’étais de l’Inspecteur Gadget (le grand méchant de l’histoire ayant quelques similitudes avec celui de l’une des séries cultes de ma jeunesse).

Eh bien je suis tout aussi ravi que Nico au sujet de cette bande dessinée !
Si on s’en réfère au 4ème de couverture, on retrouve dans le récit… des bagnoles évidemment, mais aussi du mystère, de l’amitié virile, des gros méchants, des agents du FBI, des filles avec des yeux et des saucisses. Bien entendu, tout est véridique. C’est même bien plus que ça ^^ Et ça nous donne surtout un cocktail détonnant !

Tout d’abord, le héros, dont le nom est calqué sur le très célèbre coureur allemand Michael Schumacher, est certes un as du volant, mais c’est aussi un idiot fini. Il a un petit côté attendrissant et accentue tout le loufoque des situations dans lesquelles il évolue.
Souvent à côté de la plaque, il se fait manipuler allègrement par tout le monde, que ce soit son manager ou par les minettes qu’il drague.
Autre personnage génial, l’agent Brexson Bright du FBI. Lui, c’est le mec toujours là où il faut et quand il le faut, avec (parfois) un petit côté James Bond sympathique. La scène où il combat un ninja en caleçon à rayures et son T-Shirt du FBI est tout simplement magique :
« Hein ?! Qu’est-ce que vous dites, Bright ?!
_ « Va manger tes morts » en Chinois… La première chose qu’on vous apprend au FBI, c’est de savoir dire cette phrase ainsi que « Lâche ton arme, connard » dans n’importe quelle langue.
»

Bref, de l’humour à foison pour une bonne tranche de rire garantie !
La faute à qui ? À deux auteurs, Pascal Jousselin et Brüno, qui se sont associés pour l’occasion de ce projet hasardeux : dessiner à tour de rôle une planche pour façonner l’histoire sans concertation préalable. Les aventures de Michel Swing étaient alors publiées en ligne sur leur site, où les fans pouvaient découvrir au fil des jours la suite du récit, qui devait se terminer à la page 100. Pour faire simple, ils se sont même imposés une nouvelle contrainte en cours de jeu : définir au dé le nombre de cases à dessiner sur la planche suivante.
Et vous savez quoi ? On ne ressent même pas l’absence de storyboard, toute l’histoire se tient d’un bout à l’autre, et cela donne un rythme effréné ! Pas le temps de s’ennuyer, on est « sur les chapeaux de roues » de Michel Swing et sa bande à Ferriri !

Graphiquement, on reste dans la bichromie (noire et rouge), comme le suggère la couverture. Quelques nuances permettent de définir qui est aux manettes entre les deux auteurs, mais cela ne chamboule pas pour autant la lecture. On ne les remarque même pas.
À noter que quelques auteurs se sont eux aussi prêtés au jeu le temps d’une planche, apportant ainsi leur pierre à l’édifice : Jean-Philippe Peyraud, Alfred, Lionel Chouin et Zanzim.

Et puis en prime, l’album est accompagné d’un plateau de jeu (le circuit de la peur), si vous voulez conclure votre lecture par une course de champions !

Alors n’hésitez plus, jouez-là comme Swing : foncez !

Les aventures de Michel Swing (coureur automobile) (One shot)
Scénario : Pascal Jousselin & Brüno
Dessin : Pascal Jousselin & Brüno
Édition : Treize étrange 2006
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités
»

2 réflexions sur “Les aventures de Michel Swing (coureur automobile)

  1. […] de Brüno, dans la lignée de ce qu’il avait fait avec son compère Pascal Jousselin sur Les aventures de Michel Swing. Ma parole si tous ses albums sont aussi bons, je m’en vais tous les lire de ce pas ! Trêve […]

    J'aime

  2. […] géniaux dans la BD avant Atar Gull. Je lui ai d’ailleurs dit tout le bien que je pensais de Michel Swing et il m’a avoué que c’était l’un de ses travaux préférés, malgré toutes ses […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :