L’incal #1 : L’incal noir

2

15 juillet 2011 par Lunch

incal01

avatar_lunch

Lunch

John Difool est un détective privé de seconde zone. Mais un jour, alors qu’il est engagé par une certaine Nimbéa Super Quinq en tant que garde du corps, tout bascule. La fille l’avait trompé, elle voulait profiter de son holomaquillage pour aller tirer son coup au Daredevil. Mais à minuit pile, celui-ci cessait de fonctionnait, ce qui a eu pour effet d’enrager son partenaire du moment : Kill « Tête-de-chien ». S’ensuit alors une course-poursuite dans laquelle il parvient à s’échapper par les égouts, pour rencontrer d’autres problèmes… et finalement se retrouver à Suicide-allée, cogné par des hommes encapuchonnés et projeté dans le vide.
Heureusement, la cyber-police arrive à la rescousse. John Difool est miraculé… mais son histoire leur parait invraisemblable : que s’est-il réellement passé entre les égouts et Suicide-allée ?

Ah, que d’événements palpitants en seulement quelques pages. Le scénario est posé, défilant case après case dans une allure folle. Nous sommes dans un véritable délire de la science-fiction, travail conjugué d’auteurs talentueux : un scénariste inventif (Alexandro Jodorowsky), un dessinateur hors-normes (Moebius) et un coloriste cosmique (Yves Chaland). Et ils ne seront pas trop de trois pour faire de cet album – et de la série qui va avec – l’un des titres phares de la bande dessinée.

Déjà, remettons les choses dans le contexte.
Les albums de Moebius sont plutôt difficiles à trouver. Mais cette année, les Humanoïdes Associés – qui n’ont décidément pas encore tout vendu – ont bien compris ce qui leur permettait de gagner de l’argent. Moebius étant une valeur sûre (l’autre monstre sacré d’Humano, ils l’ont malheureusement légué à Casterman), ils ont décidé de ressortir la plupart de ses albums. Nouveaux tirages dont j’ai pu profiter, à commencer par la série mythique de L’Incal, initialement parue en 1981.
Finies les couleurs de Valérie Beltran tant décriées, c’est une version « couleurs originales » qui voit ici le jour. Tant mieux, car c’est certes très années ’80, mais c’est aussi ce qui fait le charme de cet opus haut en couleurs (c’est le moins que l’on puisse dire). Et c’est peut-être aussi l’une des clef du succès de la série, qui passe les années (presque) sans prendre une ride.

Car il y a tout pour plaire dans L’Incal.
De l’action à n’en plus finir. Des rebondissements à la chaîne. Des gentils pas vraiment intègres. Des méchants pas foncièrement mauvais. Des manipulations en veux-tu en voilà. Bon, il y a aussi des vrais méchants, mais y a-t-il de vrais gentils ? Bonne question !
En guise de méchant manipulé malgré lui, celui qui deviendra plus tard un autre des grands héros de la bande dessinée : le Méta-Baron !

Pas mécontent de la couverture et d’avoir pu mettre la main sur l’ouvrage, je regrette tout de même l’usage du papier glacé. Et me je me mets à rêver… un jour, les Humanoïdes Associés réaliseront peut-être un nouveau tirage sur un beau papier à grains, à l’image des fac-similés de Tintin. Qui sait ?

L’incal #1 : L’incal noir
Scénario : Alexandro Jodorowsky
Dessin : Moebius
Couleurs : Yves Chaland
Édition : Humanoïdes associés 2011 (1° édition 1981)
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

2 réflexions sur “L’incal #1 : L’incal noir

  1. Lunch dit :

    Par Yaneck le 16/07/2011 :

    Ça a mal vieillit ce truc… Surtout les scénarios de Jodorowsky. Ce grand classique là ne m’a pas du tout plut, je m’y suis profondément ennuyé.

    Par Lunch le 16/07/2011 :

    J’ai justement trouvé que l’extrême particularité de cet album (de par la présence d’auteurs de légende, de par le traitement complètement fou du récit, ou encore de par la mise en couleur ahurissante) fait que l’album n’a pas trop souffert des années.
    Maintenant oui, la narration en elle-même n’est plus d’époque. Mais on est tellement dans le fou avec cette association d’auteurs que je lui trouve un certain charme.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :