Aspic – Détectives de l’étrange #2 : L’Or du vice

Poster un commentaire

23 mai 2011 par Lunch

aspic02

Lunch

Lunch

Suite et fin de ce diptyque dont je vous épargne le résumé, puisque nous reprenons là où le tome 1 s’était arrêté.
L’enquête sur le vol de la montre et la disparition de la médium Kathy Wuthering étant liées, c’est le moment de la confession pour Hugo « Gavroche » Beyle maintenant que son masque est tombé.

Ma première impression sur la qualité de cette série se confirme à la lecture du tome 2. Le scénario ficelé par Thierry Gloris nous embarque toujours dans l’occulte, tout en faisant quelques références à l’Histoire et à certaines légendes (dont la très célèbre pierre philosophale). Les dialogues mélangent toujours le flegme d’Auguste Dupin et la fougue de Flora Vernet. Les situations et l’opposition des personnages nous amène un humour ma foi fort bien dosé.
Et puis c’est sincèrement plaisant de lire un récit bien mené et qui se clôt en deux tomes.

Pour autant, tout laisse présager d’une suite, probablement sous la forme de cycles d’enquêtes de deux tomes. En effet, le titre de la série prend tout son sens sur la toute dernière page… Aspic est le nom d’un duo d’enquêteurs : Hugo et Flora… Moi qui pensait que le personnage d’Hugo serait secondaire, je me suis trompé.
Des réticences se dessinent alors pour moi : quel dommage de se séparer du personnage de Dupin ! Alors oui, cela ne veut pas dire qu’il n’aura pas son rôle à l’avenir, qu’il n’apparaîtra plus par la suite. Mais on imagine tout de même que l’histoire se retrouvera centrée sur Hugo et Flora. Et la place du flegme « so brittish » dans tout ça ?
J’ai peur qu’on perde un peu de cette osmose dans une suite. Nous verrons bien.

Côté graphisme, Jacques Lamontagne était déjà très bon dans le premier opus. On a l’impression dans ce second volet que le rendu visuel est encore meilleur. Difficile à dire si les dessins sont plus fins, une couleur plus pâle semble en tout cas améliorer le rendu final.

En bref, vous pouvez vous procurer les yeux fermés ce premier cycle et prendre un peu de bon temps en le lisant. C’est une enquête de qualité, bien menée et magnifiquement dessinée.
Mes craintes pour la suite de la série, nous verrons bien !

Aspic – Détectives de l’étrange #2 : L’Or du vice
Scénario : Thierry Gloris
Dessin : Jacques Lamontagne
Édition : Quadrants 2011
Voir aussi : Tome 1
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :