De Cape et de Crocs #1 : Le secret du Janissaire

Poster un commentaire

2 novembre 2010 par Lunch

cape_croc01

Lunch

Lunch

Les rues de la Sérénissime sont le théâtre de nombreux spectacles à la nuit tombée. Commedia Dell’Arte sur une piazetta bondée, saltimbanques non loin de là sur le bord d’un rio, les scènes se succèdent et les passants affluent.
Don Lope de Villalobos y Sangrin et Armand Raynal de Maupertuis, deux gentilshommes fauchés, profitent des divertissements avant de rentrer. Mais alors qu’ils recomptent le contenu de leur maigre bourse et s’apprêtent à laisser de côté leur doux rêve de repas à l’auberge, ils entendent gémir une âme en peine. Ni une ni deux, les voilà partis à l’assaut d’une chébèque pour délivrer le fils de ce malheureux monsieur.

Ah, quel plaisir que de relire cette merveilleuse série.
Mais quelle magie peut bien faire le succès d’une telle bande-dessinée ? Je vais vous donner le secret : deux personnages fort charismatiques, l’un à face de loup, l’autre de renard. Des scènes qui sentent bon la cape et l’épée. Des répliques millimétrées, avec des rimes qui laissent pantois. Du mouvement, des couleurs, des rebondissements, de la musique. L’ensemble à une saveur particulièrement alléchante et sent bon l’aventure !

Ce qui est assez surprenant au départ, c’est de voir ces deux compères sous les traits d’animaux, alors que tous les autres personnages ressemblent à des hommes. Il y a aussi l’apparition d’Eusèbe, le petit lapin blanc, un peu plus tard dans l’album. Mais personne d’autre. Sûrement une particularité souhaitée par les auteurs pour distinguer les véritables héros. Car ils ne souffrent pas de cette différence dans les dialogues.

On retrouve un peu cette magie qu’on lisait autrefois dans Astérix. Quand tout part en vrille dans le village ; quand les romains tombent sous les coups des gaulois ; quand le navire des pirates rencontre ces mêmes gaulois. Dans les répliques aussi, il y a un peu de cette folie.

Humour, dérision, revirements. Si vous aimez l’action, vous ne pourrez pas ne pas aimer De Cape et de Crocs.

De Cape et de Crocs #1 : Le secret du Janissaire
Scénario : Alain Ayroles
Dessin : Jean-Luc Masbou
Édition : Delcourt 1995
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :