L’île au poulailler #2

Poster un commentaire

2 octobre 2010 par Lunch

ile_au_poulailler02

Lunch

Lunch

Le capitaine et les deux hommes qu’il lui reste sont parvenus à s’enfuir de leur prison-abattoir, et emportent avec eux la piratesse assommée. Son réveil fut comme à l’accoutumée bestial, et c’est dans un fourré au sommet d’une colline verdoyante que les deux capitaines s’expliquent, avec le seul langage qu’ils comprennent : le sexe !
Pendant ce temps, les deux compères attendent et conversent autour d’un feu tout en préparant le poulet…

Ce second tome de l’île au poulailler, tout juste auréolé du prix Artémisia 2010 (BD féminine de l’année), clôt ce diptyque sur les pirates les plus atypiques de la bande-dessinée.
Aux protagonistes du premier opus vient s’en greffer un nouveau : le père de la piratesse, ancien pirate sédentarisé et nostalgique.

Si l’intrigue tourne toujours autour de ce trône d’or, convoité par tous, elle n’est qu’un prétexte pour servir le fond : qu’est-ce qu’un pirate ?
La réflexion est ici poussée à son paroxysme. Nous affrontons ses peurs et ses angoisses les plus profondes : la mort, la fuite. Nous les voyons agir comme des bêtes face à leurs pulsions. Nous nous interrogeons au travers des réflexions du père sur le devenir et sur les ambitions…
Être un pirate, est-ce seulement naviguer et piller ? Où est passé le code d’étique de ces marins s’entretuant ? Où est passé le respect ? Qui sont-ils pour oublier d’où ils viennent et pourquoi ils ont choisi la liberté ?

Si j’ai apprécié le côté distractif du premier tome, j’aime l’aboutissement du second. Tout ce qu’il apporte en questionnement et en fraicheur.
Côté dessin, j’ai adoré ce passage dans cette folie collective et imaginaire. Passage qui débute par cette succession d’onomatopées qui deviennent nombreuses, envahissante, étouffantes… et qui finissent par se matérialiser par les angoisses les plus profondes.
On en apprends au passage un peu plus sur les personnages.

Pour résumer je dirais que l’île au poulailler est un livre sur les pirates, mais pas pour les pirates. Si c’est un trésor que vous cherchez, alors vous vous êtes trompés de chemin. Si c’est un poulailler… alors vous trouverez peut-être un trésor, mais pas forcément celui que vous pensiez chercher !

L’île au poulailler #2
Scénario : Laureline Mattiussi
Dessin : Laureline Mattiussi
Couleurs : Isabelle Merlet
Édition : Treize étrange 2010
Voir aussi : Tome 1
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :