Aspic – Détectives de l’étrange #1 : La naine aux ectoplasmes

Poster un commentaire

19 septembre 2010 par Lunch

aspic01

Lunch

Lunch

SNIKT…
Kathy Wuthering est une médium un peu spéciale. Elle invoque les esprits pour prédire l’avenir a ses clients de la haute société. Sa belle demeure est par ailleurs le parfait exemple de sa réussite professionnelle.
Quand on exerce un tel métier, difficile de ne pas succomber à la tentation d’en savoir plus sur son propre avenir. Et quand l’esprit vous annonce que votre fin est proche, difficile de rester les bras croisés à attendre la dernière heure… SNIKT ?

Aspic est une BD qui s’adresse aux amateurs d’enquêtes mêlées de paranormal. Bon, c’est pas X-Files, mais le ton est parfaitement donné par cette première scène occulte. Imaginez une naine appelant un esprit depuis sa baignoire située en plein milieu d’une pièce remplie de poupées et éclairée simplement par la lueur des bougies : occultisme.
Vient ensuite l’enquête sur la disparition de Cathy Wuthering, notre devineresse extralucide, par le détective Auguste Dupin. L’anglais, flegmatique par excellence, est aussi perspicace que ce bon vieux Sherlock des romans de Conan Doyle. Quant à son associé pour l’affaire l’inspecteur Nimber, c’est tout l’inverse : il débute.
Un troisième larron vient se greffer à ces deux enquêteurs, il s’agit de Mademoiselle Vernet, en stage chez Dupin. Cette dernière apprends le métier, mais elle souffre de ne pas pouvoir pratiquer le terrain. Ses habiles subterfuges provoqueront rapidement des situations cocasses et finalement, c’est elle qui apporte la dose d’humour dans l’histoire.

Vous l’aurez donc compris, Aspic c’est une enquête occulte et pas triste. Il y a de l’action, des rebondissements, des pistes, du spectacle, des sociétés secrètes, de l’humour, du mysticisme, bref : tout pour plaire.

Et si je n’ai pas parlé du dessin jusque là, c’était pour garder le meilleur pour la fin. Car Jacques Lamontagne, qui nous avait déjà régalé sur la série Les druides (quand je repense à Dahud ou à la démone en rouge dans les marais ^^), adopte ici un autre trait mais tout autant réjouissant pour illustrer ce paris du 19ème siècle. Il faut dire que la première page est accrocheuse : elle donne le ton et elle est magnifique ! Et c’est ainsi tout du long !

« J’ai emprunté ma devise personnelle à Louis XIII… Qui s’y frotte… s’y pique… tel l’Aspic ! »

 

Badelel

Badelel

Addendum du 07/12/2010

Aspic est originale dans son concept. Je pourrais difficilement le dévoiler entièrement sans gâcher le retournement de situation du final, mais en gros, nous sommes dans un Sherlock Holmes fantastique. D’ailleurs tout est dans le titre : « détectives de l’étrange ». Elle met en scène des personnages expressifs, ironiques, hallucinés et attachants autour d’une enquête intrigante.

Qualité majeure pour une BD de ce type : le scénario ne se contente pas d’essayer de surprendre, il est juste bien mené. Gloris sait où il veut aller et où il veut emmener le lecteur, et c’est bien agréable.

En revanche, elle manque tout à fait d’originalité dans sa construction et dans son découpage. Il me semblait que Quadrants avait une ligne éditoriale plus ambitieuse que la production habituelle de Soleil. Mais force est de constater que cet album s’en détache assez mal. Dommage car les quelques qualités de cette BD l’auraient placée sur le haut de la pile si elle était paru chez Mourad Boudjellal. De Quadrants, j’attends vraiment des choses plus innovantes…

Aspic n’en reste pas moins une bande dessinée tout à fait agréable à lire, un moment de détente plaisant et surprenant.

Aspic – Détectives de l’étrange #1 : La naine aux ectoplasmes
Scénario : Thierry Gloris
Dessin : Jacques Lamontagne
Édition : Quadrants 2010
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :