Dr. Slump

Poster un commentaire

29 juillet 2010 par Lunch

avatar_lunch

Lunch

Docteur Slump, c’est le premier succès du très célèbre Akira Toriyama, qu’on connait surtout pour Dragon Ball.
Tout le monde connait Dragon Ball, série qui par le biais de la télévision a su toucher un très large public. Les enfants qu’on a été et les enfants d’aujourd’hui… c’est dire !\

Docteur Slump n’a pas connu un tel engouement, mais reste une série divertissante et loufoque.
Loufoque est d’ailleurs le terme qui la caractérise le plus. Car le manga ne se prends jamais au sérieux et reste toujours dans le délirant.

Le docteur Senbei est un génie (incompris, comme tous les génies) et met en scène sa dernière confection : un robot à l’apparence humaine (et intelligent) nommé Aralé. Ce n’est pas sa seule réalisation, loin de là.
Mais c’est surtout les aventures d’Aralé qui sont suivies. Elle qui fait les 400 coups avec ses amis Tarô, Pisuké et Akané.

C’est assez drôle de voir les prémisses de Dragon Ball dans la lecture. On retrouve le génie de Bulma dans le savant Senbei, l’innocence de Son Goku (Aralé), les traits des voyous (Tarô pour Yamcha, Akané pour Lunch, et même Pisuké pour Puerh (ou Plume en VF).

Mais bon, ça vaut quand même pas Dragon Ball tout ça 🙂
Je reste très mesuré sur mon propre engouement, pour le coup ^^

badelel

Badelel

Addendum du 12/08/2010

Dr Slump est un manga humoristique sans queue ni tête, un peu à l’image de Kimengumi. L’auteur a établi un background rocambolesque dans lequel il a planté des personnages déjantés et des situations abracadabrantes. Il n’y a donc pas d’histoire à proprement parlé, mais plutôt des anecdotes successives, et globalement drôles. Une construction qui permet, l’air de rien, de ne pas se perdre dans des aventures qui trainent en longueur genre 3 tomes pour une même scène (pratique à laquelle les mangakas ont largement tendance à s’adonner) et de rendre la série accessible aux enfants très tôt.

Mais du coup, alors que Dr Slump campe une certaine fraicheur dans les premiers épisodes, il devient rapidement répétitif et lassant, n’apportant aucune nouveauté si ce ne sont les personnages qui s’ajoutent les uns aux autres.

On sent pourtant la main de Maître Toriyama. Difficile, en parcourant la série, de ne pas retrouver certains ingrédients si plaisants de Dragon Ball, derrière ces personnages saugrenus et cet univers à la fois inventé de toutes pièces et si proche du nôtre, ou derrière ces jeux de mots si typiques. Dommage qu’ils restent assez obscurs une fois traduits en français et qu’ils nécessitent la lourdeur des notes de bas de page (ce qu’il est difficile de reprocher à l’auteur qui écrit, rappelons-le, pour un public japonais).

Dr. Slump (série terminée en 15 tomes pour l’édition ultimate)
Scénario : Akira Toriyama
Dessin : Akira Toriyama
Édition : Glénat 2009 (1° édition 1995)
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
avatar_lunch

Lunch

Dr. Slump #1

Le premier tome de Docteur Slump ressemble je le suppose à tous ceux qui vont suivre. c’est un à priori, certes, mais je pense pas vraiment me tromper en disant cela.
À une exception près, on découvre l’arrivée des personnages. La présentation du Docteur Senbei, la « naissance » d’Aralé, « l’éclosion » de Gatchan, etc.

L’édition est plutôt bien faite. Mais j’avoue, passer de la première histoire entièrement colorisée à la seconde en noir et blanc, ça fait un choc !
Mais rien de grave (je m’attendais à un travail intégralement dans le même ton, donc forcément, ça fait bizarre), les histoires noir et blanc et colorisées sont alternées tout le long de l’album.

 

avatar_lunch

Lunch

Addendum du 25/07/2011

Dr. Slump #2

Le second tome de Dr. Slump n’a rien à envier au premier. Les histoires, courtes et loufoques, soulèvent çà et là quelques sourires. Senbei est un obsédé tout comme l’est Kame Senin (alias Tortue Géniale) dans DragonBall. l’innocence d’Aralé est comme toujours exacerbée. L’univers, déjanté au possible, n’en devient pas plus sérieux, bien au contraire. Mais le tout manque tout de même cruellement de profondeur…

C’est mignon, c’est con.
On s’amuse parfois, on s’ennuie aussi de temps à autre…
Un recueil de gags à lire pour se détendre, quand on est dans cette optique de lecture.
Une lecture qui se termine par une histoire en couleur, ce qui n’est pas pour me déplaire, d’ailleurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :