Une aventure de Spirou et Fantasio #2 : Les Marais du temps

Poster un commentaire

25 juillet 2010 par Lunch

Lunch

Lunch

Tout commence lorsque le cafetier du Marais, Nénesse, entend un grand bruit provenant de sa cave alors qu’il conversait avec l’un de ses clients. Ni une ni deux, il se remémore alors les paroles de son père, qu’il tenait lui-même de son père, et ainsi sur quatre générations : le mur qui barrait l’accès au troisième sous-sol s’effondrerait un jour et délivrerait alors un secret…

C’est ainsi que l’aventure commence, car le secret n’est autre qu’un message directement adressé au Comte de Champignac. Un message provenant du passé, et portant la signature de Zorglub !

L’album en question est le second tome de la série. Mais y ‘a pas vraiment besoin, hormis quelques références sur le Zorglub en question, d’avoir lu le précédent tome. Et encore, les références font plutôt appel à l’univers de Spirou en général qu’au premier opus de cette série.
D’ailleurs, c’est vraiment un truc que je pige pas, la différence entre Une aventure de Spirou et Fantasio, et Spirou et Fantasio tout court (série qui compte déjà 50 albums).
Quel intérêt de faire une série au même nom ou presque avec les mêmes choses de dans ? Enfin, passons !

Cet album m’a été offert, sans quoi je ne l’aurais probablement jamais acheté. J’ai jamais été un grand fan de Spirou, ni vraiment attiré par ses aventures. Mais l’objet en lui-même est en revanche remarquable, contenu dans un très beau coffret et accompagné de 4 tirés à part présentant des croquis du quartier du Marais tel qu’il était autrefois.

À part ça…
Franchement, je me suis ennuyé en lisant cet album. Du coup, j’ai bondi sur la première incohérence. Il faut dire qu’elle est pas longue à arriver : une seule personne peut passer au-travers de la faille spatio-temporelle à la fois, mais Spip (cet écureuil a vraiment un nom laid) passe en même temps que Spirou. Soit il ne compte pas comme une unité à part entière, soit on peut passer à plusieurs en même temps… or plus tard, c’est Spip qui passe tout seul la faille, laissant les autres dans l’embarras de l’autre côté… incohérence ?
Deuxième erreur, les choses matérielles ne traversent pas forcément les âges, où plutôt elles n’arrivent pas forcément dans la même dimension. Expliquez-moi alors par quelle magie le livre de Zorglub arrive bien à destination ?

En bref, j’ai trouvé que la facilité de scénario était privilégiée par rapport à la cohérence, et ça m’a vraiment dérangé.
Je suis pas emballé outre mesure par le dessin non plus (à l’exception des tirés à part qui sont superbes.

Une aventure de Spirou et Fantasio #2 : Les marais du temps
Scénario : Franck Le Gall
Dessin : Franck Le Gall
Couleurs : Dominique Thomas
Édition : Dupuis 2007
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :