Monsieur Mardi-Gras Descendres #1 : Bienvenue

1

17 juin 2010 par Lunch

monsieur_mardi-gras01

Lunch

Lunch

« Sur terre, on nous parlait d’une grande lumière… »
Tels sont les mots employés par Victor Tourterelle lorsqu’il arrive dans ce monde qu’est le purgatoire. Un terrain nu fait de sables et de roches à perte de vue, si sombre, si triste…
L’auteur Éric Liberge nous interpelle dès le début de la préface :
« Ce purgatoire est il en noir et blanc, ou bien en couleurs ? »
Pour lui, les contrastes sont plutôt d’un bleu profond, mêlés à la teinte sablonneuse des ossements. C’est cet univers là, touché par la froideur de la lune et par la nuit éternelle, qu’il nous propose d’arpenter avec lui.

Le paradis est un thème récurent, l’enfer aussi. Mais le purgatoire en revanche, est clairement délaissé si on le compare aux deux autres. Pour quelle raison ? Pourtant, il se pose tout autant de questions quant à son apparence, sinon plus encore.
Les gens dépeignent le paradis, l’enfer… mais quelle est leur vision du purgatoire ?

Lorsqu’il arrive dans ce monde où l’obscurité règne en maître, notre héros tout en os se pose tout un tas de questions. Légitimes et pleines de bon sens, mais il n’obtient pourtant aucune réponse.
Car le purgatoire tel qu’il est représenté par Liberge est un monde cadenassé et plein d’interdits, plein de secrets.
Et Victor Tourterelle, ou devrais-je dire Mardi-Gras Descendres, aura vite fait de l’apprendre à ses dépends. Car à trop chercher à briser les tabous, il n’arrive que des problèmes.

Personnellement, je suis très friand de ce monde tout autant atypique qu’absurde. Un purgatoire sinistre et éternel. Des squelettes qui s’habituent à leur nouvelle existence, d’autres qui perdent la raison. Des résidus de l’autre monde qui parviennent à traverser le voile. Des paroles décalées, des âmes déjantées, la robotisation des carcasses pour réparer les os, des interdits, des fous… un monde qui pose des questions et qui aborde le thème avec une grande dérision et un sens de l’humour noir.

Une très bonne lecture assurément.

Badelel

Badelel

Monsieur Mardi-Gras Descendres tel que nous l’avons découvert est une réédition, reprise de Dupuis : les deux maisons d’édition dans lesquelles Liberge avait élu domicile pour ses trois premiers tomes avaient toutes les deux coulé. Ces mésaventures pourraient semer le doute sur la valeur de cette BD, et pourtant, Dupuis a bien misé en en rachetant les droits. D’ailleurs Lunch l’avait eu en double pour son anniversaire à l’époque.

Monsieur Mardi-Gras Descendres est avant tout déroutant. Cette BD s’aventure dans un genre assez inédit (non pas que la vie après la mort n’ait jamais été traitée, c’est un sujet qui déchaine les foules depuis les débuts de l’humanité, mais la façon de l’aborder est particulièrement originale).

Son graphisme et sa thématique augure quelque chose de sombre, mais elle est au contraire assez légère. Les préoccupations bassement terrestres de Mardi-Gras Descendres, et d’une façon générale les attitudes de tous ces tas d’os, ont tendance à nous faire oublier qu’on parle de la mort.

Liberge parvient à créer quelque chose d’innovant, non pas en cherchant à trouver « la grande réponse », mais plutôt en créant un monde après la vie dans lequel baser une intrigue, des questionnements et tout et tout. L’ensemble sur fond de ce graphisme si particulier qui fait le charme d’Eric Liberge.

roaarrr

– Prix René Goscinny 1999

Monsieur Mardi-Gras Descendres #1 : Bienvenue
Scénario : Éric Liberge
Dessin : Éric Liberge
Édition : Dupuis 2004 (1° édition Zone créative 1998)
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Une réflexion sur “Monsieur Mardi-Gras Descendres #1 : Bienvenue

  1. […] le musée du Louvre, Aux heures impaires est le bébé d’Éric Liberge, auteur du célèbre Monsieur Mardi-Gras Descendres. Avec un passif pareil, et sachant que Période Glaciaire avait fortement marqué le paysage à son […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :