Un regard par-dessus l’épaule

1

15 mars 2010 par Lunch

regard_epaule

avatar_lunch

Lunch

Pepeto est un petit garçon de onze ans. Comme il passait devant le magasin de farce et attrape où il n’avait jamais osé entrer, il se décide cette fois de franchir le pas et d’acheter ses premiers pétards. En rentrant chez lui, à pas feutrés pour ne pas se faire prendre par sa mère, il voit une statue bouger… voulant la rattraper, il passe au travers du mur et se retrouve enfermé dans un monde parallèle…

J’ai trouvé cette bande dessinée moins sombre et surtout moins prenante que celles que je connaissait de Tony Sandoval. Mais cela vient probablement du scénario qui pour une fois, n’est pas de lui, mais de Pierre Paquet. Ce dernier n’en est vraisemblablement pas à son premier exercice en tant qu’auteur, mais c’est la première fois qu’il pose son nom sur une œuvre, qui je pense, lui tient vraiment à cœur.

Dans celle-ci, nous suivons les pas d’un jeune garçon dans une quête initiatique intérieure. Au départ, on se demande s’il rêve ou fait un cauchemar, mais on ne croit pas vraiment à un monde fantastique derrière un mur… il y a quelque chose de trop profond dans le récit, de cohérent en somme.
C’est une véritable introspection, avec la figure emblématique du père et tout ce qu’elle symbolise… la transmission d’un savoir, le recherche du père, l’évolution dans la vie, l’endossement des responsabilités… le discours du jeune garçon est plutôt mature pour son âge.
On ne saura en revanche qu’à la fin le message qu’a voulu faire passer l’auteur dans ce livre.

J’ai pas trouvé le scénario fantastique, malgré tout. J’ai pas été profondément emballé. Ça se laisse lire sans être folichon, heureusement : c’est joliment dessiné.

Un regard par-dessus l’épaule (One shot)
Scénario : Pierre Paquet
Dessin : Tony Sandoval
Édition : Paquet 2010
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Une réflexion sur “Un regard par-dessus l’épaule

  1. […] bien aimé le premier album. Un peu moins le second. J’ai ensuite été très déçu par Un regard par-dessus l’épaule, dont le scénario n’était heureusement pas de lui. Son dessin est très atypique. Je dois […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :