Blast #1 : Grasse carcasse

2

27 décembre 2009 par Lunch

blast01

avatar_lunch

Lunch

Polza Mancini est gros. Il pèse lourd. Pire qu’un cheval de trait. Pire qu’un char d’assaut. Et pourtant, parfois, il vole !
Celui qui s’appelle Polza, de Pomni Leninskie Zavety parce que son père était communiste, a fait beaucoup de mal à une certaine Carole Oudinot, maintenant sous coma artificiel. Il est aujourd’hui en garde à vue, et doit expliquer aux policiers les raisons de son geste. Le bonhomme ne nie rien, mais il est hors de question d’aller droit au but : la fin, ils la connaissent tous. Ils veulent les raisons, alors il racontera tout depuis le début, et à sa façon. Tout a commencé avec le Blast !

Qu’est-ce que le Blast ? C’est un choc, quelque chose qui lui est tombé dessus une fois alors qu’il était saoul, après avoir appris quelques heures plus tôt que son père allait mourir. Son esprit s’ouvrait, ses sens devenaient exacerbés, il était léger… léger malgré son poids démesuré. Il voyait l’invisible ! Et il voyait ces géants de pierre, les Moaïs de l’île de Pâques. Il savait même les façonner.
Le Blast nous amène également les seules touches de couleur dans cet album monochrome, sous des dessins enfantins. Mais est-il réel ce Blast ? Est-ce dans sa tête, un syndrome provoqué lorsqu’il est en transe ? Un alibi peut-être ? Et si ce n’était qu’un instant d’ivresse, de perte de contrôle, et que dans cet instant précis où il croit frapper la pierre pour lui donner vie, il ne faisait que la massacrer ? Et si la fameuse Carole était entre la vie et la mort aujourd’hui à cause d’un Blast ? Et si un jour on retrouvait le sympathique Bojan mort dans cette forêt ?

Manu Larcenet nous livre là un album de 200 pages qui se boit comme du petit lait. On ne sent pas sa lourdeur. Lui aussi, il vole. Et nous volons avec lui pour découvrir l’histoire de ce bonhomme à l’apparence sympathique mais qui cache certainement une cruauté indiscernable. Qu’a-t-il fait à Carole ? Qui est cette Carole ? Nous n’en saurons rien, il faudra attendre la suite. Nous suivons avec un intérêt toujours grandissant une histoire rondement menée, celle de Polza, ou du moins celle qu’il veut bien nous livrer, celle d’un homme qui quitte tout, qui abandonne sa vie d’avant, uniquement pour retrouver la sensation de cet instant « magique ». On se prend d’affection, un peu. Le personnage est attachant.

Bref, Blast est pour moi une très agréable découverte, auréolée du Prix des libraires 2010. Un œuvre personnelle de Manu Larcenet et qui laisse pantois. Une lecture qui fait un peu rêver et beaucoup réfléchir.

 

Badelel

Badelel

Addendum du 24/04/2010

Blast c’est plein de choses : la folie d’un homme, une dénonciation de la société, la confrontation de la folie à la rigueur administrative… Blast c’est aussi un superbe album rempli d’illus vraiment frappantes, évocatrices et remplies de sensations. Mais pour moi, Blast s’arrête là. J’ai trouvé l’album long, et si le talent de narrateur de Larcenet n’est pas à remettre en cause, je n’ai pas réussi à rentrer dedans, et ce malgré deux lectures (persuadée que j’avais fait fausse route avec ma première impression). Quelqu’un qui rentrera dedans prendra sans doute un grand « blast », mais pour moi la baffe reste strictement graphique. La relecture n’a malheureusement pas amélioré ma première impression, j’aperçois la lueur de ce qui doit être un chef d’œuvre, mais je dois me balader avec une lampe de poche pour éclairer un soleil…

roaarrr

– Prix des libraires 2010

Blast #1 : Grasse carcasse
Scénario : Manu Larcenet
Dessin : Manu Larcenet
Édition : Dargaud 2009
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

2 réflexions sur “Blast #1 : Grasse carcasse

  1. […] connu le travail de Manu Larcenet par le Retour à la terre, puis par Blast. Tous de très bons albums, mais si l’on doit comparer, le Combat ordinaire se rapproche bien […]

    J'aime

  2. […] 2010. Et c’est mérité car l’album est très bon, même si selon moi, il ne vaut pas Blast ou Jolies Ténèbres. Une histoire plutôt triste et dure, un conte qui commence très mal. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :