Universal War One #1 : La genèse

2

21 juin 2009 par Lunch

Lunch

Lunch

June Williamson est envoyée en mission sur un satellite de Saturne et a pour ordre de « nettoyer le secteur ». S’apercevant qu’il n’y avait aucune rébellion à mater, comme semblaient l’indiquer ses supérieurs, elle décide de désobéir et de simplement mettre aux arrêts les femmes et les enfants qu’elle avait devant elle, risquant de ce fait la cour pénale.
L’une des filles qu’elle a épargné ce jour là s’avère être la fille de l’amiral : Kate. Pour remercier ce geste qui sauva sa femme et sa fille, et pour lui éviter la cour pénale, il lui propose de monter l’escadrille « Purgatory », qui regroupe des individus qui comme elle ont eu droit à une seconde chance. Kate en deviendra par ailleurs le commandant en second.

Cette bande-dessinée de Denis Bajram commence sous le meilleur des auspices. En effet, si par habitude les histoires dans l’espace ne sont pas mon fort, celle-ci a réussi à me captiver réellement. Entre parenthèses, je ne sais pas pourquoi je ne lis jamais de BD sur ce sujet, parce que l’espace me passionne et que j’adore les films ou les romans de SF ayant cet univers comme thématique. Toujours est-il qu’UW1 a su m’accrocher, son scénario bien ficelé et ses personnages fouillés ne fait que renforcer cet effet.
Chaque personnage a en effet son caractère bien particulier, ses forces mais aussi ses faiblesses, ses tares. Les relations entre eux sont très intéressantes, mais sur ce point, je reste persuadé que l’auteur nous a prévu quelques surprises supplémentaires, et qui renforceront peut-être leur esprit d’équipe (ou pas d’ailleurs). En tout cas, moi je m’y suis attaché à ses personnages, et en particulier à Balti…

Je ne spoilerai pas, mais quand même… ah la la, l’espace est vraiment un sujet fantastique. Et l’étude de ce trou noir gigantesque et plus que mystérieux n’est pas prêt de nous livrer tous ses secrets.

J’ai lu sur un site que Denis Bajram ne dédicaçait plus, forcé de constater que certaines personnes (la plupart ?) faisait la queue uniquement pour obtenir un dessin signé. J’aurais pourtant été ravi de discuter avec lui, je suis persuadé que son épopée ne me laissera pas indifférent, et qu’elle me réservera bien des surprises. J’aime beaucoup la façon dont il a conçu ce scénario du tome 1 en tout cas, et j’ai tellement hâte de lire la suite !
Et puis l’espace, comme tout ce qui semble inaccessible, est tellement déroutant et intrigant qu’on a envie d’approfondir le sujet 🙂

Universal War One #1 : La genèse
Scénario : Denis Bajram
Dessin : Denis Bajram
Édition : Soleil / Quadrants 1998
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.

2 réflexions sur “Universal War One #1 : La genèse

  1. Lunch dit :

    Par Manah, le 14/10/2009 :

    Je ne peux que conseiller la suite, surtout que le derniers tome est sorti il y a quelques mois. Perso, j’ai adoré… ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :