Nocturno #2

Poster un commentaire

17 mai 2009 par Lunch

nocturno02

Lunch

Lunch

Seck a disparu, happé par les abysses après la bagarre sur le pont. Karen pleure celui qu’elle aimait. Et les assassins de Rojo sont arrêtés. Pendant ce temps, Nocturno erre dans la forêt, est-il mort ?

Suite et fin de la série.
Eh bien ce second tome m’a déçu ! Voilà une entrée en matière un peu fracassante, mais l’album n’est pas non plus si mauvais, loin de là.
Si le dessin et sa colorisation sont toujours une aussi belle réussite, j’en attendais mieux du scénario. En fait, l’histoire garde cet aspect fantastique qu’elle a depuis le départ, mais je trouve qu’elle ne nous surprends pas assez. Elle reste dans sa ligne directrice et ne la quitte pas.
Nocturno est donc un peu fou, certes, mais ce n’est qu’une fable. Une histoire qu’on raconte au coin d’un feu pour égayer les soirées, mêlant un peu de surnaturel avec un fait réel pour lui donner plus d’impact.
C’est du moins la sensation que j’en ai après avoir refermé le livre. Pourtant, Tony Sandoval a sorti là un joli bébé, mélangeant sans ménagement le réel, le subconscient de Seck et une légende ancienne.
Il y a du rythme, il y a une ambiance un peu oppressante, un graphisme soigné et agréable… mais je trouve qu’il manque un petit quelque chose.
Peut-être est-ce seulement moi qui m’attendais à un bouquet final un peu plus noir.

Nocturno #2
Scénario : Tony Sandoval
Dessin : Tony Sandoval
Édition : Paquet 2009
Voir aussi : Tome 1
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :