La conjuration d’Opale #4 : Les gemmes

Poster un commentaire

17 mars 2009 par Lunch

conjuration_opale04

Lunch

Lunch

Casbah d’Essaouira, hiver 1555, la Loge accueille de nouveaux membres et les initie au rituel qui scellera leur acceptation dans Ars Magna. Parmi eux un certain Michel de Nostre-Dame. Il en faisait donc parti… lui aussi ?

Le début du tome 4, dernier de la série, nous plonge dans le passé, et nous initie à la vérité. On est entré dans la phase des révélations, et ce n’est que le début. S’ensuivront encore bien d’autres explications, pour ceux qui aiment les dénouements, ils vont être servis. Pour ceux qui aiment bien rester au moins un peu dans le flou et trouver des raisonnements plausibles, c’est raté parce que le duo Éric Corbeyran/Nicolas Hamm nous dévoile tout, et sans concessions.
Personnellement, j’aime bien quand une histoire me scotche, quand les révélations sont fracassantes et qu’elles laissent pantois sur le fauteuil à la fin de la lecture. Et là… je suis un peu déçu :
Certes on a nos réponses, même si je ne suis pas partisan de tout expliquer dans le moindre détail, ce qui casse un peu notre imagination débordante qui aurait à coup sûr encore cherché longtemps la réponse aux énigmes de la série. Certes l’énigme des opales était magnifique et inventive : « il fallait y penser« . Mais « tout ça pour ça » !
Je ne dirais rien sur le contenu, je ne veux pas gâcher la lecture d’une bande-dessinée qui, même si je suis moins enjoué sur le final (2-3 pages en fin de volume rien de plus, sur 4 tomes c’est rien), est excellente en tous points !
Mais quand même… allez passons !

Grun va enfin pouvoir consacrer tout son talent à une autre série dans un tout autre univers. Et je suis certain qu’il attendait ce moment avec impatience. Nous aurons bien sûr hâte de contempler à nouveau son trait magique dans son prochain projet !

 

Badelel

Badelel

Quatrième et dernier tome de la série, c’est celui qui doit tout nous révéler. Peut-être un poil moins dynamique que les précédents tomes, les révélations y sont beaucoup plus nombreuses. Sauf que la révélation finale est tellement floue que j’ai pas compris grand chose. Ou plutôt, ce que j’en ai compris me mettrait sacrément les boules à apprendre si j’étais le héros : avoir mis ma vie en jeu pour une telle évidence ! Je relirai la série en suivant un de ces quatre matins.
En tous cas, pas mal d’informations ici, et de façon pas toujours très naturelle, je trouve.

La conjuration d’Opale #4 : Les gemmes
Scénario : Éric Corbeyran & Nicolas Hamm
Dessin : Grun
Édition : Dargaud 2009
Voir aussi : Tome 1, Tome 2, Tome 3
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :