Dédicace : Au bord de l’eau #1

Poster un commentaire

27 avril 2008 par Badelel

au_bord_de_l_eau01-hong_xin

7ème édition des Bulles en Hauts de Garonne
Floirac – 29 et 30 Mars 2008

 

Lunch

Lunch

La bande-dessinée « Au bord de l’eau » n’est pas vraiment faite pour recevoir de dédicace : pas une seule page blanche. Chose plutôt étonnante étant donné qu’il s’agit toujours de la collection ex-Libris dirigée par Jean-David Morvan, et que son compatriote auteur du « Dieu Singe« , BD sortie en même temps, en a eu une, lui ^^.

Bref, chose encore plus étonnante, il dédicaçait du coup sur une feuille blanche. Pratique oubliée du monde de la bande dessinée tellement les « faux-fans » peu scrupuleux en profitaient pour remplir leur propre porte-feuille !

Ici le portrait de Hong Xin, le grand maréchal. Je laisserais le loisir à Angélique d’en dire ce qu’elle pense, et moi je vais m’empresser de lire la BD 🙂

Badelel

Badelel

Il parait que je dois « détailler le caractère de ce monsieur ».
Alors Hong Xin est un Grand Maréchal imbu de lui-même et suffisant. Il n’apparait pas bien longtemps mais juste assez pour faire une grosse bêtise, guidé par son caractère de pourri : libérer les rois-démons.

Alors maintenant, je vous lance un défi. Expliquer à un chinois ce qu’est un pigeon. Ça marche pas vraiment. Par contre ça interpelle l’auteur d’à côté… « Tiens, vous êtes là ? ». Les mots arrivent de la bouche-même de Monsieur Sala, à qui je n’ai pourtant jamais demandé de pigeon… Enfin l’occasion de parler de la pluie et du beau temps au sens propre du terme et d’en apprendre un peu plus long sur ses activités du moment. J’ai ainsi appris qu’il avait quitté le studio du bocal car trop à l’arrache (scénario de Cross Fire T.3, scénario, dessin et colo de Bakemono T.2 et scénario de Kookaburra Universe T.8), que Bakemono sortait le 18 avril et que Cross Fire était aussi pour bientôt. Et tout plein d’autres choses, mais… On n’est pas là pour discuter avec Jean-Luc Sala, même si c’est effectivement ce que j’ai fait en majorité, la conversation étant plutôt difficile avec le monsieur chinois.

Ce qui m’a fait marrer dans le peu d’échange que nous avons réussi à avoir, c’est qu’il voulait que l’oiseau fasse sur la tête du personnage. Je lui ai bien sûr dit oui : j’aime que les auteurs prennent des initiatives, et vu comment le personnage en question est haïssable, ça me paraissait bel et bien adapté. Mais Wang Peng hésitait. Lui aussi se rendait bien compte de la difficulté de la communication entre nous et n’était pas sûrs qu’on se soit bien compris. Alors il a redemandé. Bon d’accord, c’est pas drôle.

En tous cas, le résultat est très bon, et j’en ai vu d’autres tout simplement sublimes. Nous avons d’ailleurs disserté sur son travail avec… Jean-Luc Sala bien sûr ^^

Dédicace : Hong Xin
Par Wang Peng
Lien vers l’album.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :