Où le regard ne porte pas #1

3

29 septembre 2007 par Lunch

ou_le_regard_ne_porte_pas01

Lunch

Lunch

Au tout début du 20ème siècle, une famille anglaise vient s’installer à Barellito, petit village de pêcheurs au sud de l’Italie. William est tout de suite captivé par une petite fille brune de son âge, Lisa, dont il ne tardera pas à faire plus ample connaissance, ainsi que deux autres de ses amis Paolo et Nino. Pendant ce temps, son père tente de se faire une place dans un environnement hostile à son entreprise de pêche au gros….

Si le dessin n’est pas vraiment celui que je préfère, il n’en reste pas moins en adéquation parfaite avec la bande-dessinée. Les premières pages passées, on est plongé dedans jusqu’à la fin, et les 96 pages de ce tome sont bien vite dévorées. Je trouve les décors, le trait et les expressions très typiques du climat et de l’environnement dans lequel se déroule l’action.
Le scénario, tout d’abord enchanteur, délivre ensuite des notes de plus en plus difficiles. Ce village à l’aspect des plus paisibles se révèle rapidement être un véritable enfer pour tout étranger qui ne se fait pas oublier. Outre cette atmosphère tendue, les enfants se livrent à des séances mystiques qui semblent liées à une pierre bien étrange, à moins que ce ne soit Lisa elle même qui ait un pouvoir particulier ?

Une intrigue bien ficelée qui ne dévoile que peu d’indices, sûrement révélés dans un tome 2 attendu.

Badelel

Badelel

Addendum du 05/09/2015

Sur fond de xénophobie, là où les adultes ont peur de l’autre, du progrès, de tout ce qu’il ne connait pas, ce premier tome de Où le regard ne porte pas raconte l’amitié de 4 enfants. Une amitié un peu extraordinaire, un peu surnaturelle ballotée par la haine et la jalousie.

Dans l’Italie profonde, au tournant entre le XIX° et le XX° siècle, l’arrivée de William et de sa famille ne bouscule pas seulement le petit village renfermé sur lui-même. Elle change aussi bien des choses dans la vie du jeune garçon et de ses nouveaux amis : Lisa, Paolo et Nino. Une expérience mystique les unit et peut-être aussi quelque chose de plus… Qu’arrive-t-il à Lisa ? Sait-elle réellement des choses ou joue-t-elle avec la naïveté de ses camarades autant qu’avec leurs sentiments ? Nous n’aurons la réponse que dans le deuxième tome, après que le drame qui couve tout au long de ce premier opus les aura séparé.

L’histoire est charmante, reflète l’innocence juvénile, la grande aventure qu’on a tous vécu autrefois avec les copains… Les personnages subissent le monde détestable des adultes mais s’en détachent d’autant plus quand ils sont ensemble. Mon bémol va sur le dessin qui aurait mérité d’être un peu plus réaliste. Des personnages et des décors plus détaillés auraient gagné en tragique, ce qui est fort dommage car Olivier Pont rend à merveille l’ambiance chaude et pesante de la côte italienne.

Où le regard ne porte pas #1
Scénario : Georges Abolin & Olivier Pont
Dessin : Olivier Pont
Couleurs : Jean-Jacques Chagnaud
Édition : Dargaud 2004
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

3 réflexions sur “Où le regard ne porte pas #1

  1. Lunch dit :

    Par Yaneck le 26/02/2009 :

    C’est mon préféré des deux. Je n’ai pas totalement aimé les réponses données dans le second tome, aux questions du premier.

    Par Bidib le 02/03/2013 :

    J’ai lu le tome 1 hier soir et il m’a laissé une impression mitigée. Je n’ai pas vraiment accroché au dessin que je trouvais à des moment carrément laid et à d’autres plus agréable.
    Quant au scénario il est vraiment pas clair. Tellement pas clair qu’on a envie de lire la suite pour savoir de quoi il en retourne, mais franchement, je n’ai pas été très emballée par cette BD. Alors que l’ambiance du début me plaisait bien.

    Par Lunch le 02/03/2013 :

    Ça fait très longtemps que je l’ai lu et je ne me souviens plus trop de ces difficultés que tu soulignes. Il me semble que le tome 2 apporte toutes les clefs de compréhension.
    C’est un récit en tout cas très énigmatiques et qui le reste jusqu’au bout.

    J'aime

  2. […] de la biographie est tout simplement hors norme. On lui doit entre autres Les eaux de Mortelune, Où le regard ne porte pas, et bien d’autres titres […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :