Abdallahi #1 : Dans l’intimité des terres

2

11 juin 2007 par Lunch

abdallahi01

Lunch

Lunch

Tombouctou, XIXème siècle. Une ville mythique en plein cœur du Sahara dans laquelle aucun blanc n’entre, cité interdite vers laquelle plusieurs expéditions sont tentées, allant jusqu’à promettre une grande récompense à quiconque en franchira le seuil vivant.
Certains tentent des approches diplomatiques, d’autres marchent en tête d’une armée … sans succès.
René Caillié, lui, prépare depuis 10 ans ce périple, et souhaite rallier Tombouctou à pied, en explorateur. Pour ce fait, il a appris l’Arabe, et lis chaque jour le Coran. Il se fait maintenant appeler « Abdallahi », le Fils du Prophète et arpente l’Afrique comme un Africain.
Au cours du premier tome, il fera la rencontre d’Arafanba, un esclave affranchi qui s’est décidé à l’aider…

Ce premier volet d’une série de deux tomes nous plonge dans un univers fantastique. Du début à la fin, nos yeux sont éblouis par la qualité du dessin, par la myriade de couleurs, riches et variées, et notre pensée est accaparée par cette histoire prenante et envoûtante.
Nous voyageons, de Kakondy à Djenné, aux côtés d’Abdallahi et d’Arafanba, partageons avec eux leurs joies, leurs peines, et leurs souffrances. Nous sommes subjugués par la richesse du pays, intrigués par les coutumes et la simplicité des peuples, touchés par la dureté de la vie et du climat, et déchirés par l’horreur des cadavres et de l’esclavage.

J’ai eu la chance de découvrir Abdallahi lors d’une exposition, organisée par le festival des Hauts de Garonne de Cenon 2007. La mise en scène, autant sur le point de vue des images et des décors habilement choisis, que par l’ambiance qui régnait dans le lieu, sur un fond sonore alternant des paroles d’Arafanba et des musiques typiques Africaines.
Je me suis aussitôt précipité chez mon libraire, et je ne le regrette pas, Abdallahi est vraiment une référence incontournable de la bande-dessinée.

Badelel

Badelel

Cette bande dessinée est un trésor. Son graphisme est époustouflant, entièrement réalisé à la peinture. Pour avoir vu quelques originaux lors d’une exposition à Cenon, c’est encore plus à couper le souffle.
Le scénario pourrait sembler basique, puisqu’il est basé sur l’histoire vraie de René Caillié, qui écrivit Voyage à Tombouctou et à Jenné dans l’intérieur de l’Afrique suite à son voyage. Mais non, il fait rêver. Il nous transporte dans un univers incroyable.
Bref : un poème.

Abdallahi #1 : Dans l’intimité des terres
Scénario : Christophe Dabitch
Dessin : Jean-Denis Pendanx
Édition : Futuropolis 2006
La présentation de l’album sur le site de l’éditeur.
Publicités

2 réflexions sur “Abdallahi #1 : Dans l’intimité des terres

  1. Lunch dit :

    Par morue la fée le 28/12/2009 :

    j’essaye de me procurer cette BD que l’on met régulièrement en parallèle avec deux triptyques : Le Photographe (Guibert) et La Tentation (De Heyn) que j’ai beaucoup appréciés. Il semblerait que ces carnets de voyage proposés dans Abdallahi soient de qualité. Ton avis rejoint les quelques critiques que j’avais déjà lues

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :